Acupuncture

Les médecines alternatives ont le vent en poupe. Naturelles, orientées solutions, sans effets secondaires, elles jouissent d’une popularité grandissante au sein de notre société. A la fois authentiques et efficaces, les pratiques traditionnelles sont nombreuses, les formations se multiplient et les praticiens aussi. L’acupuncture fait figure de pionnière dans le domaine. Héritière en droite ligne de la médecine traditionnelle chinoise, elle se définit comme un art thérapeutique. En effet, si le socle de connaissances des acupuncteurs est sensiblement le même, leur vision de la pratique, leur sensibilité ou leur expérience les amène à opérer de manière très personnelle.

L’acupuncture est inscrite au patrimoine mondial de l’humanité depuis 2010. En France, les médecins ou sages-femmes formés à la pratique, seuls autorisés à exercer, l’utilisent comme thérapie complémentaire et l’Académie de Médecine lui reconnaît quelques indications précises. Ce statut particulier et très réglementé lui confère une légitimité assez rare chez les médecines non-conventionnelles. Retour sur les fondamentaux de cette pratique millénaire et pourtant si actuelle.

indications thérapeutiques de l'acupuncture

Définition et principe de l’acupuncture

L’acupuncture découle directement de la médecine traditionnelle chinoise. En cela, elle se base sur des principes fondateurs, parmi lesquels les cinq éléments (Bois, Feu, Terre, Métal, Eau) ou les six énergies climatiques. Ses principes et leur évolution dynamique permettent de modéliser la transformation du Yin et du Yang. Chacun d’entre eux est en relation plus ou moins étroite avec un organe, un viscère ou encore un méridien.

médecine naturelleL’acupuncture se propose d’agir sur ces méridiens, points de passage de l’énergie vitale, en travaillant sur des points anatomiques particuliers par l’intermédiaire d’aiguilles. En influant sur le parcours de l’énergie, les acupuncteurs la canalisent, la stimulent ou bien la minimisent en vue de faciliter une circulation harmonieuse.

Contrairement aux idées reçues, les points d’acupuncture n’ont pas de valeur thérapeutique intrinsèque. C’est l’action du praticien, résultat d’un diagnostic précis et de son expérience, et la combinaison de leur stimulation qui vont générer un flux d’énergie particulier et agissant. Les réactions du corps à la stimulation externe par les aiguilles favorisent ainsi un redéploiement sain de l’énergie au travers du corps. L’engouement pour l’acupuncture, manifeste par sa visibilité sur les sites spécialisés en médecine naturelle comme doctonat, une encyclopédie sur la santé naturelle, provient de sa capacité à accompagner le traitement d’une grande variété de symptômes.

Bienfaits et indications de l’acupuncture

Si les indications thérapeutiques de l’acupuncture restent sujettes à controverse, il existe cependant quelques domaines dans lesquels elle contribue à la rémission des symptômes :

  • le stress : le stress est une notion large qui regroupe de nombreux symptômes. L’anxiété, les insomnies ou encore des épisodes dépressifs peuvent bénéficier d’un traitement par acupuncture en favorisant une circulation globalement plus saine de l’énergie vitale à travers le corps ;
  • les problèmes de poids : l’acupuncture n’a pas d’action amaigrissante validée par les institutions scientifiques. Pourtant, elle apparaît comme l’accompagnement cohérent d’un suivi médical indispensable. Le rééquilibrage des énergies externes et internes facilite la prise de conscience du travail des organes impliqués et ainsi stimule l’apparition de comportements plus appropriés par exemple ;
  • le sevrage tabagique : ce type de problématique englobe généralement de nombreux paramètres, tant physiologiques que psychologiques. L’acupuncteur pourrait apporter son concours à l’arrêt du tabac en déterminant quel vide énergétique est à l’origine de la consommation du fumeur et ainsi aider à déconstruire les schémas comportementaux menant à l’addiction ;
  • les douleurs et migraines : les douleurs provenant de problèmes articulaires, musculaires et même les céphalées sont souvent l’expression d’un déséquilibre interne. L’acupuncture intervient sur leurs causes profondes pour rétablir la circulation interne et ainsi diminuer la nécessité pour le corps de lancer de douloureux messages d’alerte ;
  • la préparation à l’accouchement : l’acupuncture est déjà utilisée lors de séances de préparation à l’accouchement. Pratiquée par des sages-femmes, elle permet de préparer le col de l’utérus, aider au positionnement du bébé voire déclencher des contractions en cas de dépassement de terme.

redéploiement sain de l'énergie

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here