repousse cheveux

Les femmes s’interrogent à juste titre sur les « quand et comment » repousseront leurs cheveux à l’issue des séances de chimiothérapie. Et, nombreuses sont celles qui porteront la coupe courte pour la première fois.

Ce faisant, la coupe courte n’est pas le seul changement. Il est fréquent que le follicule prenne une texture autre de celle d’origine (plus fine ou plus épaisse) en repoussant, et change subtilement de couleur, plus claire ou plus foncée. Cette nouvelle apparence du cheveu est souvent provisoire et peut s’expliquer par d’éventuels résidus médicamenteux subsistant au niveau de la racine capillaire après la chimio.

En règle générale, l’alopécie se produit entre 2 à 3 semaines après la première séance du traitement.

Se préparer au changement

Tout d’abord, assurez-vous que le traitement qui vous sera administré conduira effectivement à une alopécie (perte de cheveux totale ou partielle). En effet, cela n’est pas toujours le cas. Votre médecin sera apte à vous renseigner à ce sujet, n’hésitez donc pas à l’interroger.

Lorsque leur oncologue leur confirme la forte probabilité de perdre leurs cheveux, nombreuses sont les femmes à prendre les devants avant les cures de chimio, en optant pour une coupe très courte ou en se faisant raser la tête chez le coiffeur. Procéder ainsi peut aider à mieux accepter psychologiquement la situation.

chute des cheveux

Se coiffer pendant la chimiothérapie

Pour se coiffer durant et à l’issue du traitement, les prothèses capillaires restent la solution la plus discrète. La perruque, qui recouvre toute la tête, se choisit avec soin pour que le rendu reste harmonieux. De nos jours, les fibres synthétiques de haute qualité tendent à se rapprocher du cheveu naturel.

Cependant, la perruque n’est pas toujours assumée. Si tel est votre cas, privilégiez les prothèses capillaires partielles. La gamme Les Franjynes en a fait sa spécialité : sous la forme d’une frange à l’aspect très naturel associée à un accessoire (de type turban, bandeau ou bonnet) spécialement étudié pour le cuir chevelu sensible. Ici, habiller la tête n’a pas uniquement une vocation esthétique. Ce geste protège le crâne du froid en hiver et de la chaleur en été. Son rôle est thermorégulateur. De plus, étant confectionné dans des matières respirantes, les textiles associés ne retardent pas la phase de repousse.

Les moments clés de la repousse

Les cheveux commencent à repousser 4 à 6 semaines après la fin de la chimiothérapie. Il est généralement observé, durant cette première phase, que les côtés de la tête et la nuque ont tendance à repousser plus rapidement.

Au bout de 6 mois, l’aspect de la chevelure se densifie. Il n’est pas rare que le follicule prenne un aspect mousseux. Rassurez-vous, l’effet cotonneux ne dure pas. Durant cette transition, privilégiez le démêlage au peigne à dents larges plutôt qu’à la brosse. Il sera également nécessaire de faire usage de shampoings et après-shampoings hydratants, adaptés à cette sensibilité nouvelle et provisoire. Pour cela, demandez conseil à votre pharmacien.

Entre les 8èmes et 12èmes mois, les longueurs sur le haut de la tête commencent à prendre davantage d’ampleur. Des retouches chez le coiffeur peuvent être envisagées (comme durant toute la période de repousse) pour harmoniser votre coiffure.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here