Le jeûne thérapeutique comporte de nombreuses vertus, dont l’élimination des toxines et le renforcement du système immunitaire. Il existe différentes variétés de jeûnes thérapeutiques, et lorsqu’on souhaite adopter une nouvelle habitude alimentaire, on peut être désorienté face à cette grande diversité. Nous vous démontrons dans les lignes ci-après l’intérêt d’un jeûne thérapeutique et comment le réussir.

Qu’est-ce que le jeûne thérapeutique ?

Le jeûne thérapeutique, bien qu’étant initialement un acte spirituel, est un processus d’épuration du corps. Il aide à éliminer les toxines afin de mieux combattre les maladies. Le jeûne thérapeutique est pour la plupart un processus de consommation de liquides. Il rencontre beaucoup de succès, et il n’est pas rare de trouver des centres dédiés à cette pratique.

réussir son jeune

Pourquoi jeûner ?

Le jeûne thérapeutique est synonyme de privation d’aliments. Cette méthode, drastique certes, a néanmoins de multiples bienfaits pour l’organisme. En optant pour le jeûne, vous autorisez enfin l’organisme à se consacrer à l’élimination des toxines et à la régénération des cellules. Les bénéfices du jeûne sont reconnus, et il est médicalement recommandé.

Tout d’abord, le jeûne thérapeutique favorise le bon fonctionnement des voies respiratoires. Il mobilise vos ressources et vos défenses antioxydantes. En effet, on peut renforcer son corps tout en pratiquant un jeûne thérapeutique. Aussi, le jeûne thérapeutique permet de gérer mieux son stress grâce à une baisse des hormones. Vos cellules sont désormais plus aguerries pour bien résister aux situations de tensions.

Le jeûne thérapeutique améliore aussi la qualité du sommeil, car il diminue le nombre de réveils pendant la nuit et diminue les douleurs chroniques. En effet, la consommation exclusive de liquides entraînerait chez les patients souffrant de douleurs chroniques, une diminution de leurs symptômes. Ceci a pour résultante un soulagement de l’arthrite rhumatoïde, mais également une diminution de l’hypertension.

jeune thérapeutique

Comment opérer un jeûne thérapeutique ?

Pour réussir un jeûne thérapeutique, il faut l’accomplissement de certains préalables. Le jeûne thérapeutique peut être une démarche réussie s’il est bien encadré. C’est pour cette raison qu’il faut à tout prix rechercher le diagnostic d’un médecin. La phase de diagnostic permet d’évaluer votre niveau de tolérance physique à ce jeûne. Une fois cette étape accomplie, il faut commencer un pré-jeûne. Il s’agira de préparer votre corps en réduisant progressivement vos rations alimentaires. Éliminez donc à quelques jours de votre jeûne les protéines animales, les céréales et les produits laitiers, et n’adoptez que des fruits et légumes. Ceci vous évitera les risques de migraine ou de vertige pendant le jeûne. Un drainage du foie, des reins et du côlon est même fortement recommandé.

Pendant le jeûne, il faudra remplacer tous vos repas par des jus de fruits dilués, des bouillons non salés ou des tisanes. Nous vous garantissons que votre mental sera mis à rude épreuve les premiers jours, mais vous ressentirez au fur et à mesure une certaine euphorie. Toutefois, nous vous conseillons d’associer ce jeûne à une activité physique comme la marche afin de ne pas vous évanouir.

Au final, il faudra juste reprendre votre alimentation normale en y incorporant progressivement les aliments solides.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here