Après avoir expliqué la diversité des ingrédients qui sont utilisés dans la cuisine bio, explorons un autre aspect fondamental de la cuisine bio : la cuisson.

En effet, puisque la cuisine bio vise à respecter les aliments autant qu’à assurer notre santé, il est logique qu’elle induise un comportement particulier sur l’étape de la cuisine qui nuit le plus à l’un comme à l’autre. Dans la cuisine traditionnelle, il est fréquent de cuire à une forte température. Malheureusement, il a été prouvé qu’une telle cuisson avait des effets délétères sur les nutriments apportés par les aliments, induisant une perte de vitamines et minéraux. Certains modes de cuisson trop intenses (grill, cuisson dans de la graisse cuite, etc…) auraient également des effets néfastes sur notre santé, voir carrément cancérigènes….ces cuissons  sont donc à éviter au maximum.

La cuisson à privilégier en cuisine bio

Toutes les études confirment que la façon dont les aliments nous transmettent le plus de nutriments est lorsqu’ils sont consommés crus. Que ce soit consommés en crudités, juste coupés ou râpés, ou bien mixés en soupes ou smoothies selon ce que chacun digère le mieux, le cru devrait représenter 50% de notre assiette. Pensons aux graines germées, par exemple, si digestes et savoureuses. N’hésitons pas à assaisonner nos crudités si besoin ou envie : les herbes aromatiques et épices regorgent de bienfaits qui seront potentialisés en étant consommés avec des fruits ou légumes crus. Les marinades (notamment à base d’épices, de citron et d’huile et/ou vinaigre) sont également une très bonne façon de préparer ses aliments crus.

Pour la part de l’alimentation que nous souhaitons faire cuire ou chauffer, les cuissons douces sont à privilégier. Vapeur douce, basse température, passage rapide au wok…permettront de réchauffer et attendrir les préparations sans en altérer trop profondément les richesses nutritionnelles. Idéalement, la température de cuisson ne devrait pas dépasser 80°C afin de garder, entre autre, la vitamine C.

A nouveau, c’est donc à une modification de nos habitudes de préparation des repas que nous sommes appelés si nous souhaitons nous lancer dans la cuisine bio.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here