IMC enfant

Dans une société où l’obésité infantile prend de plus en plus d’importance, il est essentiel de surveiller leurs comportements pour les protéger de ce fléau. L’inactivité physique et une alimentation trop riche en graisses et en sucres sont souvent les raisons invoquées par les spécialistes pour expliquer le phénomène. La proportion d’enfants obèses en France reste largement moins importante que dans certains pays mais la tendance est à la hausse et il est essentiel de rester vigilant.

D’autant que l’industrie agroalimentaire redouble d’efforts commerciaux et publicitaires pour convaincre enfants et parents de l’innocuité de leurs produits. Différentes études scientifiques démontrent pourtant que ces industries sont en grande partie responsables de l’augmentation de l’obésité en France. Pour protéger vos enfants et vos ados, il existe un outil simple, l’IMC. L’indice de masse corporelle d’un enfant ou d’un ado ont quelques particularités. Voici ce que vous devez savoir.

L’IMC, c’est quoi ?

L’Indice de Masse Corporelle, plus connu sous le sigle IMC, est un outil qui permet d’évaluer la corpulence d’un individu. C’est une invention déjà ancienne puisque son créateur est le scientifique belge Adolphe Quetelet, qui l’a proposé en 1832. Pourtant, c’est seulement en 1997 que l’Organisation Mondiale du Commerce, la fameuse OMC, l’a choisi pour formule de calcul universelle pour évaluer le poids d’un individu et définir la maigreur, l’obésité ou le surpoids.

L’institution mondiale en a fait une arme pour lutter contre les maladies liées au surpoids et à l’obésité comme les maladies cardiovasculaires, l’hypertension ou le diabète. Cependant, ce premier pas ne concernait à l’origine que les adultes de 18 à 65 ans. Heureusement, l’outil s’est aujourd’hui adapté pour étendre son utilisation à toutes les tranches de la population. On peut désormais calculer l’IMC d’un enfant ou l’IMC d’un ado et interpréter les résultats de manière cohérente.

IMC ado

L’IMC d’un enfant et l’IMC d’un ado

L’IMC d’un enfant ou l’IMC d’un ado se calculent exactement de la même manière que l‘IMC d’un adulte. Il suffit de diviser la taille par le poids au carré. Le chiffre que l’on obtient est normalement compris entre 18,5 et 40 et c’est ce chiffre qui détermine à quelle catégorie de poids appartient l’individu. De l’insuffisance pondérale à l’obésité modérée, morbide ou mortelle, en passant par la corpulence normale et le surpoids.

Si le calcul est le même que pour un adulte, c’est l’interprétation du résultat qui diffère dans le cas d’un enfant ou d’un ado. En effet, ceux-ci n’ont pas atteint leurs taille et poids définitifs et, à ce titre, ne peuvent être classés dans des catégories aussi cadrées que celles de l’adulte. Il faut donc reporter l’IMC sur une courbe de corpulence pour analyser sa croissance probable et ainsi prévenir les risques de développement de l’obésité ou au contraire d’une insuffisance pondérale.

L’interprétation, la clé de la prévention du surpoids

Pour interpréter l’IMC d’un enfant ou l’IMC d’un adolescent, il faudra prendre en compte différents paramètres que sont l’âge, la taille, le poids et le sexe de l’individu. Le point reporté sur la courbe de corpulence permettra au praticien qui suit l’enfant d’analyser son développement et l’évolution probable de sa corpulence. En fonction de la tendance observée, le professionnel de santé pourra établir si risques il y a et prescrire des soins ou des traitements si nécessaire.

La prévention de l’obésité et du surpoids n’est d’ailleurs pas forcément dépendante de traitements médicamenteux. Au contraire, il s’agit plus souvent de pratiques comportementales peu adaptées qui mènent de nombreux enfants et ados à cette situation. En effectuant un contrôle régulier de l’IMC, les parents s’assurent ainsi de la bonne santé de leur enfant et peuvent en plus bénéficier des conseils de leur médecin pour changer leur alimentation ou les encourager à bouger plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here