La FAO (Organisation des nations Unies pour l’alimenttion et l’agriculture) vient de publier un rapport sur l’agriculture biologique et sa contribution à la sécurité alimentaire. Elle y stipule, bien sûr, que “l’agriculture biologique est un système de gestion globale de la production qui exclut l’utilisation d’engrais et de pesticides de synthèse et d’organismes génétiquement modifiés, réduit au maximum la pollution de l’air, du sol et de l’eau, et optimise la santé et la productivité de communautés interdépendantes de végétaux, d’animaux et d’êtres humains”.