Le Bio en général Le bio pourrait subvenir aux besoins de toute la planète

Le bio pourrait subvenir aux besoins de toute la planète

36
0

Dans un rédent rapport, la FAO cite des modèles récents sur l’approvisionnement mondial qui montrent que l’agriculture biologique peut produire assez par tête d’habitant pour nourrir la population actuelle de la planète.

La FAO (Organisation des nations Unies pour l’alimenttion et l’agriculture) vient de publier un rapport sur l’agriculture biologique et sa contribution à la sécurité alimentaire. Elle y stipule, bien sûr, que “l’agriculture biologique est un système de gestion globale de la production qui exclut l’utilisation d’engrais et de pesticides de synthèse et d’organismes génétiquement modifiés, réduit au maximum la pollution de l’air, du sol et de l’eau, et optimise la santé et la productivité de communautés interdépendantes de végétaux, d’animaux et d’êtres humains”.

Mais ce qui est très intéressant, c’est que, contrairement à ce que l’on entend souvent, elle cite des modèles récents sur l’approvisionnement mondial qui montrent que l’agriculture biologique peut produire assez par tête d’habitant pour nourrir la population actuelle de la planète :

“Ces modèles suggèrent que l’agriculture biologique a le potentiel de satisfaire la demande alimentaire mondiale, tout comme l’agriculture conventionnelle d’aujourd’hui, mais avec un impact mineur sur l’environnement”, selon la FAO.

Le rapport invite donc les gouvernements à “allouer des ressources à l’agriculture biologique et à intégrer ses objectifs et ses actions dans leurs stratégies nationales de développement agricole et de réduction de la pauvreté, en mettant l’accent sur les besoins des groupes vulnérables”. Il insiste aussi sur l’investissement pour le développement des ressources humaines et la formation en agriculture biologique dans le cadre des stratégies de développement durable.

Bon, en ce qui concerne la France, ce n’est pas évident que ce soit le chemin que nous prenions… mais ceci est un autre débat …

http://www.fao.org/newsroom/fr/news/2007/1000550/index.html

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here