Vous êtes ici : Bien et Bio » Santé et alimentation » Santé naturelle & médecine douce » L’effet anti-bactérien des huiles essentielles prouvé dans un hôpital anglais

L’effet anti-bactérien des huiles essentielles prouvé dans un hôpital anglais

4 commentaires

Des chercheurs de l’université de Manchester ont mis en valeur l’effet hautement anti-bactérien des huiles essentielles. Dans un vaporisateur d’huile a été installé pendant 9 mois dans 2 chambres d’un hôpital ; une diminution de 90 % des bactéries dans l’air et une réduction du nombre d’infections ont été constatées.

De plus, aucun cas d’infection au staphylocoque doré résistant à la méthicilline (SDRM) n’a été rapporté. Par la suite, plus le niveau d’huiles essentielles vaporisées dans l’air diminuait, plus le nombre de bactéries augmentait. Durant les deux derniers mois de l’essai, le mélange d’huiles essentielles a été enlevé du vaporisateur : on a alors rapporté une éclosion de SDRM dans l’une des deux chambres.

On ignore les huiles qui ont été utilisées. rappelons néanmoins que celles qui sont les plus efficaces contre des bactéries pathogènes sont la sarriette des montagnes, le thym, l’origan, le clou de girofle, la moutarde et la cannelle.

Si pour les adeptes de l’aromathérapie, et de la médecine naturelle en général, les résultats de cette étude n’ont rien de bien étonnant, on peut espérer qu’ils auront un impact dans le monde hospitalier, et plus globalement de la médecine allopathique. Si ces deux approches de la santé pouvaient se rejoindre pour nous proposer le meilleur de chacune, au-delà des pensées sclérosées et des luttes de pouvoir, c’est une médecine ciblée, respectueuse de l’individu et de son environnement, qui verrait enfin le jour.

Lu dans Passeportsanté.net


Partagez cet article !

http://www.bien-et-bio.info/leffet-anti-bacterien-des-huiles-essentielles-prouve-dans-un-hopital-anglais/

Lisez aussi ces autres articles !

Ecrit par Ann-Charlotte - Dernière mise à jour : le 17 mai 2007

Thèmes associés :

Les commentaires :
john

A ma connaissance le meilleur antibactérien est basé sur une nouvelle technologie appelée photocatalyse provenant des dernières recherches en nanotechnologie.
Il s’agit d’un revêtement parfaitement transparent que l’on applique sur toutes surfaces à l’intérieur de son habitat et de sa voiture et qui détruit et décompose toutes les particules entrant à son contact: COV, bactéries, virus, microbes, acariens, pollens… Il détruit même les odeurs! Une application dure plusieurs années. Il est non toxique et commercialisé sous la marque photocal et c’est…français, cocorico !
http://www.cyberbtp.com/actus&d

Chicanat

C’est vrai que l’alliance de ces deux médecines ne pourraient être qu’une bonne chose!!! Cependant je dois avouer que je suis réellement plus tournée vers les médecines naturelles et les remèdes à base de plantes médicinales et/ou de mélanges d’huiles essentielles, car je pense que cela reste beaucoup moins nocif pour notre organisme. Pour les personnes qui partagant mais convictions mais aussi pour celles qui voudraient en savoir plus sur ces médecines, je conseille une visite du site « www.soignez-vous.com ».

Caroline

Ce cas montre bien le pouvoir important des huiles essentielles. Mais il faut aussi rappeler que les huiles essentielles mal utilisées peuvent être dangereuses, notamment à trop fortes doses.

Françoise

Pouvez-vous m’envoyer les références des articles scientifiques étudiant les effets des huiles essentielles sur les infections nosocomiales? Merci beaucoup.

Laisser un commentaire
*Vous devez renseigner votre prénom.
*Vous devez renseigner votre adresse email ou celle-ci n'est pas valide.
*Votre URL n'est pas valide.
*Veuillez saisir un commentaire

(required)

(required)