huit Méridiens curieux

La Médecine traditionnelle chinoise (MTC) nomme JingLuo le réseau complexe qu’emprunte le Qi pour circuler dans le corps humain. Le terme Jing évoque l’idée de trajets, ce que nous appelons les Méridiens, tandis que Luo évoque les multiples ramifications et croisements dérivant des branches principales des Méridiens. L’ensemble forme les « Systèmes Méridiens » qui alimentent ou qui relient les différentes parties du corps, et qui établissent des connexions entre les Vlscères, enfouis dans l’organisme. et les points d’acupuncture, à la surface du corps.

L’Énergie qui circule dans les Méridiens se nomme JingQi. Elle est constituée des différents Qi qui irriguent, entretiennent et assurent le bon fonctionnement de la peau, des muscles, des tendons, desos et des Organes. Les Méridiens peuvent ainsi être le miroir de la qualité des Qi qui circulent en eux, ainsi que de l’équilibre des multiples structures du corps auxquelles ils sont reliés. C’est ce qui leur confère un important pouvoir diagnostique :ils fournissent des signes perceptibles qui révèlent les déséquilibres internes, d’où l’importance de l’observation et de la palpation lors de l’examen du patient.
Par exemple, le fait que des yeux rouges puissent suggérer un déséquilibre au niveau de l’Énergie du Foie s’explique par la connexion du Méridien du Foie avec les yeux (voir Mal de tète). La notion de conductibilité des Méridiens explique non seulement qu’une affection puisse provenir d’un facteur éloigné (la rougeur des yeux causée par le Foie), mais aussi que la manipulation d’un point d’acupuncture éloigné (qu’on nomme distal) parvienne à agir sur cette affection : par exemple, un point situé sur le dessus du pied, mais appartenant au Méridien du Foie.

Les huit Méridiens curieux ou Merveilleux Vaisseaux

Les Méridiens curieux sont les grands axes de base d’où provient notre incarnation. Ils gèrent la mise en forme du corps humain au moment de la conception, puis en assurent le développement de l’enfance à l’âge adulte. On les appelle aussi Merveilleux Vaisseaux, car ils font référence à quelque chose d’extraordinaire et de grandiose. En place bien avant les 12 Systèmes-Méridiens, ils sont tributaires de MingMen, le gardien des Essences.
Les Méridiens curieux sont divisés en deux groupes : ceux du tronc et ceux des pieds.

Les quatre Méridiens curieux du tronc
Ces quatre Méridiens curieux, aussi appelés Vaisseaux, proviennent de MingMen et sont en relation avec les Entrailles curieuses : organes reproducteurs, Moelle et Cerveau (voir Viscères). Ils régulent la circulation générale du Qi et du Sang, la distribution de l’Énergie nourricière et de l’Énergie défensive.

  • Le Vaisseau Carrefour, ChongMai (Mai signifie canal), réunit le Yin et le Yang et assure la transformation et la distribution équitable du Qi et du Sang. Il est considéré comme la mère de tous les Méridiens. Son appartenance au Mouvement Terre (voir Cinq Éléments) permet de l’utiliser pour le traitement des problèmes digestifs.
    – Point d’ouverture: 4Rte
    – Point couplé: 6CC (Yin Wei Mai)
    – Point d’entrée: 1VC
    – Point en relation avec ChongMai: 11V, 37E et 39E
  • Le Vaisseau Conception, RenMai, entretient et contrôle intimement l’énergie Yin, ce qui lui confère avec le Vaisseau Carrefour un rôle important dans la reproduction et dans le cycle de croissance. Il est fréquemment utilisé dans le traitement des troubles gynécologiques.
  • Le Vaisseau Gouverneur, DuMai, commande le Yang et le Qi, d’où son rôle de gouverne des fonctions psychiques et son influence thérapeutique sur les Méridiens Yang qu’on retrouve en particulier dans la région de la nuque, dans la région dorsale et dans la portion postérieure des membres inférieurs.
  • Le Vaisseau Ceinture, DaiMai, a pour fonction de retenir l’ensemble des Méridiens en leur centre, telle une ceinture à la taille. Il assure ainsi l’équilibre entre le haut et le bas. Il est employé dans le traitement de l’abdomen et des lombes, d’où il provient, et aussi pour les problèmes articulatoires des extrémités.

Les Méridiens curieux des pieds

Méridiens pieds
Aussi au nombre de quatre, ils se présentent en deux paires. Ils s’étendent bilatéralement des pieds vers la tête en passant par le tronc. Les deux Vaisseaux QiaoMai, l’un Yin, l’autre Yang, gouvernent l’aspect moteur des membres inférieurs et commandent l’éclat des yeux et l’ouverture-fermeture des paupières. Les deux Vaisseaux WeiMai, également Yin et Yang, font le lien entre les six grands axes énergétiques des 12 Systèmes-Méridiens.

Dans la pratique clinique, les Méridiens curieux sont utilisés comme compléments aux Méridiens réguliers, ou encore lorsque le traitement nécessite d’aller puiser dans les réservoirs profonds du corps

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here