extraction huile CBD

Le cannabidiol, ou CBD, est l’un des cannabinoïdes qui composent le cannabis, ou chanvre. Il n’a pas d’effet psychoactif et la consommation de produits qui en contiennent est légale en France, à condition de respecter des conditions très précises. L’un d’entre eux, l’huile de CBD, est très apprécié et s’obtient de plusieurs manières.

L’extraction du CBD par des solvants chimiques liquides

L’ huile de CBD est sans doute le produit à base de cannabidiol le plus courant. Elle est issue des variétés de chanvre autorisées, ne contenant pas plus de 0,2 % de tétrahydrocannabinol, ou THC, cannabinoïde aux effets stupéfiants. Quant à l’huile elle-même, elle ne doit pas contenir la moindre trace de THC.

Selon les variétés de la plante utilisées, la teneur en CBD est plus ou moins forte. Ce qui ne change rien aux méthodes d’extraction de l’huile. La première consiste à laisser tremper la plante dans un liquide composé de solvants chimiques.

Les fabricants emploient en général de l’éthanol, de l’alcool isopropylique ou encore du butane. Par une réaction chimique, les solvants vont séparer le cannabidiol du reste de la plante.

Si l’on fait ensuite chauffer le liquide, il s’évapore et ne laisse subsister que le CBD et quelques autres substances, comme les terpènes.

Il s’agit d’un procédé économique, mais l’huile produite ainsi n’est pas pure. En effet, la présence de résidus chimiques dans le produit fini peut présenter des risques pour la santé. En outre, ces solvants sont inflammables et doivent être manipulés avec précaution.

huile CBD

L’extraction au CO2

Cette méthode, plus complexe mais plus efficace, permet d’obtenir des produits de meilleure qualité. Ce procédé donne en effet une huile beaucoup plus pure et dont la consommation ne présente pas de danger pour la santé.

L’inconvénient majeur de cette méthode d’extraction est son coût élevé. En effet, elle ne peut se pratiquer qu’avec un matériel complexe .

Il s’agit d’un équipement de laboratoire utilisant une technologie sophistiquée. C’est le contrôle de la température et de la pression qui permettra de séparer le CO2 du CBD. Le produit obtenu, dépourvu de tout résidu, préserve les molécules de CBD.

L’extraction du cannabidiol à l’huile végétale

De nombreux consommateurs sont attachés au caractère naturel de leur huile de CBD. Ils préfèrent ainsi qu’elle soit issu d’un chanvre cultivé de façon biologique .

C’est pourquoi ils optent aussi souvent pour un troisième procédé d’extraction de l’huile de CBD, qui utilise, pour la produire, de l’huile végétale. L’huile d’olive, l’huile de sésame ou encore l’huile de coco sont souvent choisies pour procéder à cette opération.

L’huile chauffée sert de solvant, qui sépare le CBD de la plante. Il s’agit donc d’un procédé entièrement naturel, qui ne laisse subsister aucun résidu toxique dans l’huile de CBD obtenue.

En revanche, l’extraction au moyen d’huile végétale prend davantage de temps. Par ailleurs, il faut savoir que le produit obtenu sera moins concentré. Enfin, cette huile de CBD sera plus fragile et devra être entreposée dans de bonnes conditions de conservation. Gardée bien à l’abri, dans des petits récipients en verre par exemple, elle durera plus longtemps.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here