travailler avec des aérosols de peinture 

Les produits en aérosol peuvent devenir presque indispensables pour certains types de travaux, notamment dans la maison ou sur les grands murs extérieurs. C’est une solution simple et rapide lorsqu’il faut répandre une fine couche de peinture ou de vernis sur une grande ou petite surface. Cependant, les conséquences environnementales des gaz aérosol poussent plusieurs entreprises à se tourner vers des alternatives moins polluantes pour ainsi diminuer leur empreinte écologique.

Comment limiter l’impact de l’aérosol ?

L’utilisation d’un produit en aérosol, comme une peinture aérosol, libère de nombreuses particules néfastes qui peuvent, par exemple, accentuer le phénomène du changement climatique. Une entreprise qui cherche à diminuer son impact sur l’environnement devrait considérer les différentes solutions de remplacement qui existent sur le marché. En voici quelques-unes.

Faire des choix judicieux au moment de choisir son fournisseur de peinture. Certaines compagnies offrent une gamme de produits plus respectueux de l’environnement que d’autres. Pour les trouver, il est nécessaire de chercher et d’identifier les différents pictogrammes présents sur l’emballage des bombes de peinture aérosol. Ces symboles informent sur les possibilités de recyclage du produit utilisé, sur la dangerosité des substances vaporisées, mais également sur les certifications reçues par une compagnie pour sa conscience environnementale. La peinture de marque SOPPEC est un bon exemple. Leurs bombes de peinture aérosol contiennent des produits moins nocifs pour l’écosystème que les peintures moins dispendieuses. Ce fournisseur contribue également à des programmes écologiques pour compenser l’impact de ses produits.

Peinture aérosol

Quelles sont les options avec ce type de peinture aérosol ?

Il est aussi possible de réfléchir aux composants primaires du produit à acheter. Les peintures à base d’huile représentent un plus grand risque pour l’environnement. Une alternative à ce problème est la peinture à l’eau. Cependant, ce type de peinture est moins versatile et ne convient pas à toutes les situations.

Une autre option est de considérer les appareils électriques réutilisables. Les pistolets avec compresseurs répondent parfaitement à un usage moyen. Ils sont propulsés par pression d’air, évitant ainsi l’utilisation de produits chimiques pour diffuser la peinture. Cette option est complètement électrique et ne nécessite qu’un accès à une prise de courant. Ces vaporisateurs contiennent un réservoir pour le produit à vaporiser qui est sécuritaire et facilement remplissable. En plus d’éviter la propulsion de gaz aérosols nocifs, les vaporisateurs électriques réduisent les pertes de peinture. Les bombes de peinture aérosol cessent de diffuser leur contenu lorsque les agents vaporisateurs sont à sec, laissant parfois une quantité considérable de peinture qui ne peut être utilisée. L’option électrique permet d’utiliser l’ensemble de la peinture achetée en diminuant ainsi les pertes de matière dangereuse et d’argent.  

bombe aérosol

Que conclure à propos des aérosols ?

S’il est impossible pour une compagnie de cesser définitivement l’utilisation de peinture en aérosol, il est prioritaire de gérer consciencieusement des bombes vides. Les quincailleries de grandes surfaces offrent régulièrement le service de collecte de matières dangereuses, comme la peinture aérosol.

Sinon, il suffit de demander aux autorités municipales s’il y a un écocentre ou un centre de tri des produits dangereux. Il ne faut en aucun cas jeter des produits aérosols dans les ordures régulières. En recyclant les bombes de peinture aérosol, on évite le gaspillage de matières premières, tels l’acier et l’aluminium.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here