Les mensonges de Georges Bush, illustrés avec cette pencarte dans les rues de WashingtonSchizophrénie du président Américain, ou véritable prise de conscience écologique, Georges Bush, qui avait refusé de signer les accords de Kyoto, a proposé d’ouvrir un nouveau cycle de négociations… A ne plus rien y comprendre !

La méthode Américaine serait que chaque pays (les 15 qui émettent 80% du CO²) se fixent des objectifs au niveau national… Voila qui nous rappelle un peu la « feuille de route » du FAO dont nous vous avions parlé. Il entend également faire une concertation avec la Chine et l’Inde, deux autres très gros pollueurs, et fixer des objectifs… à long terme, on parle de 2050.


Pas de chiffres précis ni d’engagements, les États-Unis entendent juste se positionner avant le début du G8

Une réaction américaine que l’on aurait pu croire saluée par ses pairs… Mais se sont en fait les critiques que Bush Jr a vu pleuvoir. « La nouvelle stratégie de Bush est non seulement limitée et tardive, mais elle représente une imposture dangereuse » estime GreenPeace France. Bien que l’ONU, par l’intermédiaire de Ban Ki Moon, salue cette déclaration « positive », les critiques sont nombreuses. Al Gore juge ces déclarations comme de la poudre aux yeux. Selon lui, ces propositions n’ont pour seul but que de retarder des efforts qui pourraient débuter dès maintenant…

Source : Enviro2b.com

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here