adoucisseur au sel

Coûts énergétiques élevés, engorgement des canalisations, irritation de la peau, dysfonctionnement des appareils électroménagers utilisant l’eau chaude, etc. les inconvénients de l’utilisation d’une eau dure sont multiples. Et pour réduire la trop grande quantité de calcaire présente dans l’eau courante, on installait généralement un adoucisseur au sel.

Mais récemment une nouvelle technique est apparue. Il s’agit de la technologie Écobulles. Vous ne saviez pas quelle solution utiliser dans votre ménage ? Découvrez dans ce guide, le fonctionnement, les avantages ainsi que les inconvénients de chacune de ces techniques de purification de l’eau. Cela vous permettra de juger vous-même quelle méthode s’avère la plus efficace.

Adoucisseur au sel VS le procédé d’Écobulles : fonctionnement

Le fonctionnement de l’adoucisseur au sel repose sur la transition de l’eau dans un bac de résine. Celui-ci est généralement installé sur le circuit qui alimente le réseau d’eau chaude. Le procédé de traitement destiné à réduire la dureté de l’eau s’effectue par le contact de l’eau avec les pastilles ou granulés de résine échangeuse d’ions qui ont pour mission de remplacer les ions magnésium et calcium, à l’origine du calcaire, par des ions sodium (sel). L’eau est donc moins dure, mais plus salée.

La technique Écobulles, quant à elle, est basée sur l’injection du CO2 alimentaire dans l’eau. Le dispositif injecte de manière automatique du gaz carbonique dans l’eau. Au contact de l’eau, le CO2 se transforme en acide carbonique, ce qui réduit le pH de l’eau. C’est un système qui est très utilisé en aquariophilie. L’adoucissement de l’eau s’effectue grâce à la fonction anticalcaire de l’appareil.

L’action de cette méthode ressemble à celle du vinaigre blanc sur le calcaire, mais se révèle plus douce et sans mauvais goût pour l’eau. Ainsi, les deux dispositifs de traitement d’eau permettent de réduire, voire d’éliminer le calcaire contenu dans l’eau du robinet. Toutefois, précisons que le procédé de l’adoucisseur au sel ne permet pas de filtrer totalement les ions magnésium et calcium se trouvant dans une eau trop dure.

Du coup, le tartre créé par le calcaire peut s’accumuler à l’intérieur de vos canalisations et systèmes de chauffage et favoriser leur usure. Par ailleurs, son effet curatif est faible, car il ne détruit pas efficacement les résidus organiques. Ce qui n’est pas le cas avec de la méthode d’Écobulles. Cette dernière est la seule technique de traitement d’eau qui offre de nos jours un effet curatif significatif, voire absolu.

Vos installations sont également protégées de façon préventive contre le calcaire. Ce faisant, l’injection de CO2 participe à l’augmentation de la durée de vie de vos canalisations et appareils (chauffe-eau, machine à café, bouilloire, lave-linge, chaudière, etc.) puisque le risque qu’ils soient exposés au tartre est considérablement réduit. Vos systèmes de chauffage jouiront également d’une meilleure performance.

Vous obtiendrez de l’eau chaude plus rapidement, ce qui permet de réaliser des économies d’énergie, et par conséquent, d’avoir une facture d’électricité moins élevée. Le calcaire nuit à l’efficacité des produits ménagers, ce qui oblige à en utiliser davantage. De ce fait, le procédé d’Écobulles vous aidera à réduire la quantité de produits détergents que vous utilisez d’habitude en vaisselle ou en lessive. Une eau traitée via Écobulles mousse mieux et plus facilement, car l’hydrolyse des molécules du savon est maximisée.

écobulles

Eau traitée avec l’adoucisseur au sel et le procédé Écobulles : quels impacts sur la santé et le bien-être ?

Vous l’avez constaté, l’adoucisseur d’eau au sel et Écobulles ne permettent pas d’obtenir la même qualité d’eau. Dans cette section, nous allons vous parler des conséquences de chacune de ces méthodes sur la santé et le bien-être des utilisateurs.

Sur le plan de la santé

La méthode de traitement avec un adoucisseur au sel permet de bénéficier d’une eau très riche en ions sodium. Cela est dû au fait que l’adoucissement de l’eau s’effectue à base du chlorure de sodium. Par conséquent, si vous êtes en train de suivre un régime sans sel, vous ne pourrez pas consommer cette eau. Or, avec la méthode d’Écobulles, ce problème ne risque pas d’arriver.

Tout en luttant efficacement contre le calcaire, le procédé préserve les minéraux essentiels de l’eau. En outre, la technique par injection de CO2 permet la production des bicarbonates, des éléments qui améliorent le confort digestif. Aussi, il n’y a aucun risque de développement bactérien pouvant nuire à votre santé. En fait, aucune eau n’est stockée comme c’est le cas avec l’adoucisseur au sel.

Le principe Écobulles est donc très hygiénique. Sachez également que le CO2 produit un effet bactériostatique et empêche la multiplication de certains germes.

Sur le plan du bien-être

Le processus d’ÉCOBULLES permet d’avoir une eau potable avec un pH (potentiel hydrogène) plus proche de celui de la peau. Par conséquent, vous avez l’assurance de ne pas être confronté aux problèmes d’irritation, de rougeurs ou de démangeaisons. La solution optimise le confort de la peau et rend vos cheveux plus scintillants.

Sur le plan écologique

Si vous êtes à la quête de solution de traitement d’eau éco-responsable, le procédé ÉCOBULLES vous conviendra parfaitement. À l’opposé des adoucisseurs au sel, cette solution ne génère aucune surconsommation d’eau. Il respecte aussi l’environnement puisqu’aucun polluant (chlorures) n’est rejeté. De plus, le CO2 nuisible à la planète est réutilisé à des fins utiles.

Comment installe-t-on ces deux dispositifs de traitements d’eau ?

L’efficacité des adoucisseurs Écobulles n’est plus à prouver. Mais, l’autre chose intéressante est sa pose qui est très facile. Elle ne requiert pas l’intervention d’un professionnel en la matière. Vous n’aurez pas besoin de réaliser une connexion à une quelconque canalisation ou tuyauterie.

Cependant, en tant que particulier, il vous sera impossible de prendre en charge certaines tâches telles que la vérification du pH ou la maintenance de l’appareil. Concernant, l’adoucisseur au sel, il faut dire que vous devrez solliciter l’aide d’un artisan plombier avant de l’installer dans votre habitation.

Cet expert est le seul qui dispose des compétences requises pour effectuer le raccordement du système à un réseau d’eau usée en vue de permettre le renouvèlement régulier de la résine.

Pour finir, comparativement à l’adoucisseur au sel, le procédé Écobulles est :

  • efficace ;
  • pratique ;
  • bon pour la santé ;
  • écologique ;
  • moins exigeant ;
  • et moins encombrant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here