remplacer les protections classiques

Lorsque l’on a ses règles, c’est bien souvent entre tampons et serviettes qu’il est le plus simple de choisir pour opter pour une protection périodique. Cela étant, ces protections classiques n’ont pas que des avantages, car elles sont susceptibles de contenir des substances potentiellement nocives et sont également à l’origine de la production de nombreux déchets.

Il existe donc d’autres solutions vers lesquelles il est tout à fait possible de se tourner durant ses règles. Alors quelles sont les solutions alternatives aux protections classiques ? Pourquoi les choisir ? Réponses !

La culotte de règles

La culotte de règles que l’on appelle aussi  la culotte périodique ou encore culotte menstruelle est une culotte spécifiquement conçue pour les périodes de règles. Elle dispose d’une couche conçue pour absorber le flux tout au long de la journée. Une fois de retour chez soi, il est alors possible de la rincer puis de passer la culotte en machine pour pouvoir la porter à nouveau.

La culotte de règles est donc une solution qui permet d’opter pour une protection périodique tout au long de la journée qu’il sera ensuite possible de réutiliser une fois propre. Pratique, elle ne nécessite pas de penser à la changer au cours de la journée et ne cause ni de fuites ni d’odeurs. Selon le modèle choisi, elle permet d’éviter l’exposition à des substances potentiellement nocives pour la santé, mais aussi d’éviter le risque de choc toxique.

Elle est aussi écologique puisqu’elle permet de limiter la production de déchets comme c’est le cas avec des protections jetables et aussi économique puisqu’elle est réutilisable. Il existe différents modèles de culottes de règles avec différentes formes, différents styles, différentes tailles et différents niveaux d’absorption pour trouver celui qui correspondra à ses attentes (plus d’informations sur les culottes menstruelles sur le blog  Astuce Santé).

La serviette lavable

Dans le même ordre d’idée que la culotte menstruelle, il existe ce que l’on appelle des serviettes lavables. Elles se présentent comme des serviettes périodiques jetables à la différence qu’elles peuvent être rincées puis lavées en machine.

Il s’agit d’un dispositif écologique et économique qui permet de limiter son exposition à des substances potentiellement nocives et également d’éviter les risques liés au syndrome du choc toxique. Il s’agit cependant bien souvent d’un dispositif moins confortable que la culotte menstruelle.

La cup

La cup

La cup est aussi une alternative plus écologique et plus économique que les protections jetables puisqu’elle sera lavable et réutilisable. Il s’agit d’un dispositif destiné à recueillir le flux menstruel qui peut être vidé et nettoyé durant la journée pour ensuite être replacé. La cup est un dispositif aussi discret qu’un tampon ce qui permet de se baigner avec par exemple.

Selon le modèle choisi, elle permet d’éviter de s’exposer à des substances potentiellement nocives, mais ne protège pas du syndrome du choc toxique puisque le flux ne sera pas tout de suite évacué. Il est par ailleurs conseillé de prêter attention à bien nettoyer sa cup afin d’éviter la présence de bactéries (plus d’informations sur l’utilisation de la cup ici).

Les protections jetables en coton bio

Pour limiter le contact avec des substances potentiellement nocives, il est aujourd’hui possible de se tourner vers des tampons et des serviettes jetables en coton bio. Ces dispositifs sont biodégradables et non blanchis au chlore ce qui les rend beaucoup moins nocifs pour la santé que les dispositifs classiques.

Il est en revanche nécessaire de penser à en changer plusieurs fois par jour en fonction de ses besoins. Qui plus est, l’utilisation d’un tampon ne permet pas d’être préservé du syndrome du choc toxique. Il s’agit cependant d’une bonne alternative si l’on souhaite utiliser des protections périodiques jetables.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here