Ce poivre possède une excellente longueur en bouche associée à la fraîcheur. Il est considéré comme l’un des meilleurs poivres au monde. Il est cultivé dans le sud-ouest du Cambodge. Il pousse sur une terre fertile et riche en fer et en minéraux. La culture de ce poivre de Kampot est protégée par une IGP. Les agriculteurs n’ont pas le droit d’utiliser pour sa culture que des engrais naturels écologiques.

Ce poivre rare a failli disparaître

Le sultan d’Indonésie ayant peur que les colons néerlandais s’emparent de ces poivriers, il y mit le feu. C’est seulement en 1979 que quelques paysans relancent sa production. Ce poivre rare est aujourd’hui une référence tant pour ses saveurs que pour le savoir-faire des agriculteurs locaux. Dans la cuisine cambodgienne, le poivre de Kampot occupe une large place. On le retrouve dans la liste des ingrédients qui composent le Lok Pat, un plat à base de bœuf mariné, de tomates, d’oignons, de riz sauté, d’une sauce au citron vert. Dans une recette sucrée ou salée, il va sublimer le plat.

Des idées recettes

Ce poivre de caractère sera très apprécié avec des dips de légumes et une mayonnaise poivrée. Pour le plat du dimanche, choisissez une belle côte de bœuf et des pommes de terre à cuire au four. Saupoudrez le tout de sel, de romarin et de poivre de Kampot. Pour le dessert, coupez en quartier des pommes, placez- les au four cinq bonnes minutes et avant la fin de la cuisson disposez du poivre de Kampot et un filet de miel et vous servez avec une belle boule de glace. Le poivre de Kampot se conserve au sec et à l’abri de la lumière. C’est un poivre d’exception. Que vous soyez un chef, un amateur de cuisine ou un fan d’épices, le poivre de Kampot sublimera tous vos plats de l’entrée au dessert.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here