thé vert

Considérés comme plus adaptés à la santé et au bien-être, les produits bios ont connu un développement fulgurant ces dernières années. Presque dans tous les domaines, on parle de produits bios. Les gens qui mettent en exergue leur santé optent désormais pour les produits issus de cette mode d’exploitation. Ainsi, on parle aussi de la culture du thé bio. Cette boisson, en plus d’avoir la réputation d’être bonne pour la santé est encore considérée meilleure si elle est bio. Et pourtant, la culture du thé bio requiert un savoir-faire unique, et demande beaucoup de précautions. Le théier étant une plante fragile, sa plantation n’est réussie que lorsqu’il y a un équilibre parfait entre les éléments qu’il lui faut pour bien s’épanouir.

Le sol sur lequel le théier pousse

Les théiers ne poussent pas n’importe où. Il leur faut un sol bien spécifique pour se développer. Ils ne s’épanouissent alors que sur un terrain meubles et acides, riche en potasse, en acide phosphorique et en azote. Tous ces critères doivent être réunis pour que la plante puisse grandir convenablement. Il faut noter cependant que la plantation bio a une toute autre exigence. Elle bannit tout ce qui est produits chimiques. Aucun engrais chimique, pesticide ou encore fongicide n’est donc autorisé sur un terrain destiné à la culture de thé bio

thé vert bio

Les conditions géographiques et climatiques que le thé bio requiert

Que ce soit pour en agriculture biologique ou autre type de culture, les théiers ont toujours besoin de conditions favorables pour se développer. Ce type de plante ne pousse que sur des terrains en pente. Cela permet de faciliter l’écoulement des eaux.

Les théiers requièrent également une altitude entre 1200 et 1800 mètres car ils apprécient la brume. Celle-ci les préserve des rayons trop agressifs du soleil.

En ce qui concerne la température, la plante ne pousse que dans un environnement bénéficiant d’une température oscillant autour de 20°C. Si la température baisse, la croissance de l’arbre s’arrête nette. Si elle est trop basse, il finit pour mourir. C’est seulement quand toutes ces conditions sont réunies qu’on puisse obtenir un thé bio bien aromatisé et bien gourmand.

L’équilibre dans les jardins destiné au thé bio

Comme la culture bio ne permet pas d’utiliser des produits chimiques pour éliminer les parasites et pour combattre les maladies diverses qui peuvent attaquer les théiers, il faut alors mettre en place une autre technique. Les producteurs ont alors misé sur la biodiversité. Pour ce faire, des espèces qui peuvent créer un écosystème sain et qui sont aussi capables de cohabiter avec les théiers sont plantés avec eux. Les arbres fruitiers et les palmiers en sont des exemples. Ils sont nommés les « plantes compagnes » du théier.

De temps en temps, ils utilisent aussi des engrais organiques comme le compost pour booster la nature et maintenir le concept de la culture du thé bio. Pour ce qui est du désherbage, cette opération est faite exclusivement à la main.

Tout cela contribue à l’obtention d’un produit de haute qualité avec pleins de bienfaits pour la santé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here