Pour réaliser un test de paternité, il n’est pas nécessaire de se rendre physiquement dans un laboratoire. Vous pouvez effectuer les démarches chez vous, en faisant une commande de kit en ligne. Une fois le résultat du test en main, quels sont les effets du test de paternité ?

Combien débourser pour réaliser un test de paternité ?

Le prix d’un test de paternité dépendra de plusieurs critères. Généralement, pour faire un test, il faut débourser dans les 150 euros. Si vous faites une commande de kit, les frais de retour doivent être remboursés par le demandeur. Les frais de renvoi eux, sont inclus dans la recherche adn.

  • Pour une expertise génétique avant la naissance d’un enfant, la mère devra opter pour un test de paternité non invasif de 950 euros à peu près.
  • Pour des tests de paternité standard, il faut débourser 150 euros pour l’enfant et son père présumé. Ces tests pour établir la filiation sont faits grâce à un échantillon de salive.
  • Pour un échantillon non standard (autre que buccal), il faut un test de viabilité de 90 euros.
  • Pour une analyse adn sur plusieurs personnes, il faut compter 90 euros de plus par participant.

Se renseigner sur ce site pour en savoir plus sur le test de paternité prix.

Le test ADN : les droits et les devoirs du père de l’enfant

Suite à la comparaison des marqueurs génétiques et si le lien de filiation est confirmé par un test adn, alors le père peut faire reconnaître les droits sur l’enfant.

Reconnaître un enfant vient avec un acte déclaratif qui produit ses effets de façon rétroactif depuis la naissance. Revendiquer la paternité et être vérifié comme le père biologique de l’enfant, c’est le reconnaître avec tous les droits et les obligations qui s’y rattachent.

Cela veut dire que :

  • Si l’établissement de la filiation a lieu avant la 1ère année de l’enfant, l’autorité parentale sera conjointe de droit ;
  • Une pension alimentaire pourra lui être demandée grâce à son statut de père ;
  • Le père peut demander à voir son enfant souvent et peut le faire figurer dans son testament ;
  • L’enfant pourra ajouter le nom de son père sur tous les actes d’état civil.

test paternité

A partir de quel moment peut-on établir un lien de filiation ?

Le test de paternité est validé dans le cadre d’une procédure judiciaire, dans les cas suivants : établir un lien de filiation ou le contester ; établir l’identité de personnes décédées ; ou recevoir/supprimer une assistance financière.

Pour procéder aux tests, il n’est pas nécessaire de rassembler des preuves de paternité. Les tests génétiques peuvent être sollicités automatiquement en termes de filiation légitime, sauf s’il y a une preuve recevable de ne pas les effectuer.

Selon la Loi française, le consentement du père est obligatoire avant d’entamer une procédure devant le tribunal de grande instance. S’il refuse de se soumettre à un test biologique, cela peut être interprété comme un aveu de paternité.

Des délais de prescription à prendre en compte

Engager une action en recherche de paternité peut être lancée par la mère durant toute la minorité de l’enfant. Lui-même peut demander un examen comparé des sangs ou une analyse des empreintes génétiques dans un délai de 10 ans, à compter de ses 18 ans. Une fois qu’il aura atteint ses 28 ans, il ne sera plus possible d’entamer une action pour prouver la paternité.

Prouver la filiation : Les démarches du test

Pour prouver le lien de filiation paternelle, chaque participant devra se soumettre à un prélèvement d’un échantillon d’ADN. Le prélèvement buccal est le plus utilisé. Il consiste à introduire un écouvillon stérile dans la bouche et de le frotter contre la paroi interne de la joue.

Vous pouvez utiliser d’autres échantillons non standards comme le sang, le sperme, ou les mèches de cheveux pour établir un lien de parenté !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here