La nymphomanie est généralement mal vécue par les femmes qui en sont victimes. En effet, cette pathologie est souvent caractérisée par un appétit sexuel croissant nuisible à la vie en couple et de celle en société. Quelles sont les causes de ce phénomène ? Comment le soigner ? On fait le point !

La nymphomanie : quelles en sont les causes ?

Avoir envie des relations sexuelles à répétitions n’est assurément pas une chose normale. Ce besoin peut être provoqué par plusieurs facteurs.

Les troubles psychoaffectifs

Les troubles psychoaffectifs viennent en tête des causes probables de la nymphomanie. En effet, les femmes qui en souffrent sont généralement considérées comme victimes d’un abandon ou d’un œdipe mal géré. Certains médecins expliquent que le manque de confiance en soi ou le manque d’affection peut favoriser également cette forme de dépendance.

Chez certaines femmes pour ainsi dire, c’est le besoin de rapprochement, la recherche d’un regard bienveillant auprès d’un partenaire qui suscite cela. Il faut souligner par contre que celles qui souffrent de l’hypersexualité ne comprennent pas généralement ce qui leur arrive. Comment savoir si ce mal vous touche est la préoccupation à laquelle il faut absolument trouver de réponses.

Les troubles neurologiques et les effets secondaires de certains médicaments

Le mal de l’hypersexualité peut aussi provenir des troubles bipolaires lors des épisodes maniaques. Il s’agit de l’une des raisons pour lesquelles le recours à un spécialiste de la question est la meilleure solution. De même, une atteinte du système limbique peut favoriser chez la femme le manque de contrôle sur ses pulsions sexuelles à répétition.

Par ailleurs, les effets secondaires générés par la prise de certains médicaments peuvent également augmenter l’appétit sexuel de la femme nymphomane. Lorsqu’on arrive à les identifier, ce mal peut être soigné et guéri.

La nymphomanie : quels en sont les traitements disponibles ?

Pour soigner le mal de la libido obsessionnelle, plusieurs traitements sont disponibles.

Le recours à un spécialiste

Le recours à un spécialiste reste à ce jour la solution la plus efficace et plus pratique contre la nymphomanie. Cela dit, la femme atteinte de l’hypersexualité devra consulter soit un psychologue, soit un psychiatre ou un psychothérapeute. Le médecin pourra à la suite des consultations détecter les troubles associés responsables de cette addiction.

Il pourra par la suite proposer des traitements médicamenteux accessibles et qui correspondent aux besoins de la malade. Au passage, les thérapies de groupe peuvent être adaptées à certains cas.

Les thérapies de groupes


Les thérapies de groupes
peuvent également s’avérer très efficaces pour certaines femmes atteintes de la nymphomanie. De manière générale, les médecins recommandent cette solution aux personnes souffrantes d’une nymphomanie durable avec dépendance psychique associée.

Assez souvent, ces groupes opèrent sous la direction d’un médecin thérapeute aguerri qui jouit d’une bonne expérience. Un sevrage en 12 étapes accompagné de discussions entre les participants peut suffire pour obtenir gain de cause. Par contre, en cas d’échec, l’accompagnement personnalisé reste toujours une option sur la table.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here