De plus en plus, la protection de l’environnement devient une nécessité. Mais la préservation de l’environnement consiste aussi à prendre conscience de l’impact de nos actes sur la planète. À partir de cette prise de conscience, nous pouvons adopter des gestes simples qui épargneront l’environnement. L’adoption d’un mode de vie zéro déchet peut être une solution. Comment s’y prendre ?

Pourquoi passer en mode zéro déchet ?

Le zéro déchet, comme son nom l’indique, est un mouvement consistant à produire le moins de déchets possible. En France, nous produisons près de 30 millions de tonnes de déchets ménagers par an, soit 500 kg par personne. Un chiffre exorbitant qui nous pousse à revoir nos méthodes de consommation. Nous vivons en effet dans une société où bon nombre de gens consomment excessivement. Qu’il s’agisse de nourriture ou de biens matériels, nous avons tendance à surconsommer puis à jeter.

Pourtant, ces ordures que nous produisons finissent tôt ou tard dans la nature. Bien qu’il y ait du recyclage, cette technique ne semble plus assez efficace pour réduire nos déchets. Le plastique, qui remplit en grande partie nos poubelles, devient de plus en plus envahissant et finit par investir la nature et les océans. Chaque année, 220 millions de tonnes de plastiques sont produites. Dans certains pays on recycle jusqu’à 80% des plastiques usagés, mais une grande quantité se retrouve toujours dans la nature. Ils finissent dans les océans et les forêts et mettent à mal tout un écosystème. Chaque année, plus de 100 000 mammifères marins meurent à cause des déchets plastiques. Et les poissons qui y survivent finissent dans nos assiettes… pleins de plastique. Une remise en question de nos habitudes de consommation s’impose indéniablement.

Adopter le zéro déchet, c’est consommer intelligemment, connaître ses besoins et ne consommer que le strict nécessaire. L’idée est de réduire notre impact environnemental en ne produisant pas ou peu de déchets. Aujourd’hui, soucieux de la santé de la planète, de nombreuses boutiques à l’instar de Mission-zerodechet.com proposent des produits réutilisables et éco-responsables. Dans la cuisine, la salle de bain, la chambre à coucher… Tous les produits jetables au quotidien (dentifrice, éponge, emballage…) sont désormais remplacés par des produits réutilisables.

Zéro déchet

Le zéro déchet, un effet de mode ?

Depuis quelques années maintenant, le zéro déchet est sur toutes les lèvres. De plus en plus, les actions en la matière se multiplient. Sensibilisations, tutoriels, salons… de nombreux moyens ont été déployés pour inciter la population à adopter ce nouveau mode de vie. Célébrités et blogueurs en ont fait leur fer de lance, à un point que le zéro déchet est devenu une mode. Tout le monde veut fabriquer son propre masque pour visage, retaper un vieux meuble retrouvé dans le grenier, manger des pluches de légumes produits en circuit court… Mais chacun est-il réellement conscient des enjeux du concept ?

À l’heure actuelle, le zéro déchet peut être considéré comme une tendance. Et nombreux sont ceux qui y ont succombé. Toutefois, cette mode est « positive » puisqu’elle contribue d’une manière ou d’une autre à conscientiser le public. Et la préservation de l’environnement commence par de petits gestes individuels. En poursuivant sur cette lancée, la mode du zéro déchet peut devenir un mode de vie normal. Et si vous vous y mettiez ?

Zéro déchet, par quoi commencer ?

Le concept zéro déchet peut s’appliquer dans tous les domaines. Pour débuter, allez-y progressivement et à petite échelle.

Dans la salle de bain

S’il est un endroit de la maison où on produit beaucoup de déchets plastiques, c’est bien la salle de bain. Bouteille de shampoing, tube de dentifrice, déodorant… autant de contenants qui finissent dans les ordures une fois vides. Pour adopter le zéro déchet, commencez par abandonner le gel douche et remplacez-le par du savon solide. Cela vous évitera de jeter une bouteille de plastique tous les mois. Le savon est d’ailleurs bien plus économique et plus écologique. Si vous êtes attaché au gel douche, achetez-le en format familial ou en vrac pour jeter le moins de bouteilles possible. Pareil pour le déodorant, préférez-le solide plutôt qu’en spray. Troquez également votre brosse à dents en plastique par une brosse à dents en bambou bio.

Pour l’hygiène intime, mesdames, il existe des serviettes hygiéniques lavables en bambou : non seulement vous protégerez l’environnement, mais vous préserverez votre santé par la même occasion. De nombreux produits chimiques se retrouvent en effet dans les protections intimes industrielles. De même, laissez tomber les lingettes démaquillantes traditionnelles pour des lingettes lavables. Celles en coton bio sont conseillées. Enfin, arrêtez les rasoirs jetables et investissez dans un rasoir de sûreté en alu ou en inox, celui-ci durera un long moment et sera plus économique puisqu’il suffit de changer la lame.

Dans la cuisine

La cuisine est un endroit très sollicité chaque jour. Il n’est pas étonnant que les déchets y soient conséquents. Entre les emballages de chips et de biscuits, les boîtes de conserve, les sacs plastiques… la poubelle déborde. Pour y remédier, il faudra donc bannir tous les ustensiles en plastique à usage unique, comme les pailles, les couverts, les gobelets… Si vous deviez y avoir recours pour les fêtes ou pour un pique-nique, privilégiez les assiettes et couverts biodégradables fabriqués à partir de fibres végétales, 100% compostables. Évitez également le papier essuie-tout et préférez les serviettes et chiffons en tissu.

Pour jeter le moins de contenants possible, munissez-vous de récipients en tout genre lorsque vous faites vos courses. Au lieu d’utiliser des sacs plastiques, prenez par exemple des tupperwares ou encore des bouteilles en verre. Conscients de l’enjeu du zéro déchet, de nombreuses enseignes de supermarché bannissent progressivement de leurs rayons les suremballages plastiques. On voit ainsi fleurir des produits emballés dans des matériaux biodégradables et/ou réutilisables.

Pour ce qui est des légumes, pensez à les acheter frais plutôt qu’en conserve. Non seulement vous épargnerez la planète, mais vous soutiendrez également l’activité des maraîchers locaux. De même pour tout ce qui est viande. Pour éviter le gaspillage alimentaire, n’acheter que le strict nécessaire. Si vous êtes plusieurs à la maison, privilégiez les aliments en format familial plutôt que les individuels. Enfin, faites votre propre compost : vous réduirez ainsi de moitié vos ordures domestiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here