L’onagre est une plante herbacée qui ne pousse que tous les deux ans. Cette plante peut être utilisée entièrement : de la tige jusqu’aux graines. L’onagre produit aussi des fruits avec des graines de couleur noire, où l’on peut extraire de l’huile. Il s’agit de l’huile d’onagre.

Découverte pour la première fois en Amérique du Nord, les Amérindiens attribuent de nombreux bienfaits à l’huile d’onagre. Des études mettent notamment en valeur ses propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. Sa composition en fait également l’alliée privilégiée des femmes.

Le mode d’utilisation de l’huile d’onagre

L’huile d’onagre est surtout prisée en phytothérapie. Vous en trouverez facilement dans les magasins de cosmétiques, les pharmacies ainsi que les boutiques de phytothérapie. Pour en savoir plus sur les gélules d’huile d’onagre, rendez-vous également sur des sites ou des magasins spécialisés en ligne pour retrouver notamment des capsules d’onagre.

Pour faciliter sa prise orale et le respect des dosages, l’huile d’onagre se présente généralement sous deux formes :

  • les gélules,
  • les compléments alimentaires.

Il n’est également pas rare de trouver des huiles bio d’onagre qui se destine exclusivement à un usage cutané. Vous pouvez notamment vous en servir lors d’une séance de massage. Dans certains cas, il est possible de consommer des huiles d’onagre bio, à condition de respecter scrupuleusement la posologie.

Autre point à retenir : vous pouvez utiliser l’huile d’onagre seule ou avec d’autres huiles essentielles. Dans l’un ou l’autre des cas, demandez toujours conseil à votre médecin avant de vous en servir.

gélules huile d'onagre

L’huile d’onagre et les femmes

La gent féminine apprécie particulièrement l’huile d’onagre. Et pour cause, de nombreuses études révèlent l’efficacité de ce produit contre des problèmes typiquement féminins.

L’action de l’huile d’onagre sur le cycle menstruel

La consommation d’huile d’onagre pourrait réduire le taux de prolactine hypophysaire. Cette hormone est en général responsable de l’hyperémotivité et de l’anxiété de la femme lors de son cycle menstruel.

Si vous souffrez de dysménorrhée, l’huile d’onagre pourrait également soulager vos douleurs. Pour ce faire, consommez-la durant la deuxième partie du cycle. Il en est de même pour les douleurs prémenstruelles, surtout les douleurs mammaires.

Les bienfaits de l’huile d’onagre durant la ménopause

La ménopause se manifeste de différentes manières. Elle engendre dans la plupart des cas des troubles hormonaux, des bouffées de chaleur, des troubles du sommeil, de l’ostéoporose et de la sécheresse vaginale. L’huile d’onagre représente une solution 100 % naturelle pour contrer tous ces désagréments.

En même temps, elle améliore la tonicité de la peau qui a tendance à se fragiliser à cet âge. Elle aide également à lutter contre les bouffées de chaleur et les douleurs mammaires par un système de régulation hormonale.

L’huile d’onagre : un produit cosmétique à part entière

L’huile d’onagre affiche une forte teneur en oméga-6, un composé réputé pour ses nombreuses actions sur la peau. Il lui confère par exemple une protection optimale en renforçant les membranes cellulaires.

L’huile d’onagre, un excellent produit anti-vieillissement

Le vieillissement de la peau est un phénomène naturel incontournable. Comparée aux autres produits cosmétiques, l’huile d’onagre se veut être un produit bio et naturel. Elle ne se contente pas d’atténuer les effets du temps. Elle régénère aussi la peau tout en favorisant son hydratation. Selon des études, l’huile d’onagre ralentirait même le processus de vieillissement. Vous pouvez l’utiliser la journée en remplacement de votre crème du jour.

Une huile naturelle, amie des cheveux

Sa forte teneur en vitamine E permet à l’huile d’onagre de satisfaire les cheveux secs et dévitalisés. Elle les protège également des fortes chaleurs ainsi que d’autres agressions extérieures subies au quotidien. Dans le cas d’un soin capillaire, vous pouvez utiliser l’huile d’onagre sous forme de masque, de bain d’huile ou encore de sérum. Après quelques utilisations, vous constaterez une croissance saine et rapide de votre chevelure. Il en va de même pour les autres phanères, notamment les ongles. Elle les fortifie et leur évite la casse.

Utilisation d’huile onagre : la particularité des femmes enceintes

Différentes idées circulent sur la relation entre l’huile d’onagre et la fertilité. Ce produit interviendrait tout au long du processus de procréation, de la conception jusqu’à l’accouchement.

Avant la conception

Les naturopathes recommandent la prise d’huile d’onagre aux femmes désireuses de tomber enceintes. Au vu de l’effet qu’elle a sur le cycle menstruel, l’on a déduit qu’elle stimulerait aussi l’ovulation par le biais de l’équilibration hormonale. Malgré l’absence d’études concrètes, de nombreuses femmes ont donné un retour positif.

Pendant la grossesse

De très rares études ont été réalisées à ce sujet. En général, l’huile d’onagre est déconseillée pendant la grossesse. D’une part, elle risquerait d’entraîner des complications durant l’accouchement. On entend par cela une rupture prématurée des membranes ou encore une stagnation de l’ouverture du col de l’utérus. D’autre part, elle est administrée chez les femmes enceintes souffrant d’hypertension artérielle ou de pré-éclampsie.

Il n’est également pas rare que certains professionnels de santé prescrivent l’huile d’onagre lors du dernier trimestre pour diminuer considérablement la durée du travail. D’autres femmes croient que ce produit aide à ramollir le col. Tout ceci bien entendu sans preuve réellement tangible.

En post-partum

L’utilisation de l’huile d’onagre favoriserait la remise en forme de la mère. Présente de manière naturelle dans le lait maternel, l’AGL ne présente aucun risque pour le bébé.

huile d'onagre

Les effets indésirables de l’huile d’onagre

Indépendamment de ses nombreux avantages, l’huile d’onagre peut produire des effets secondaires. Les plus fréquents sont :

  • les maux de tête,
  • les diarrhées,
  • les brûlures d’estomac,
  • les nausées.

Exceptionnellement, une surconsommation peut déclencher une douleur abdominale.

Les précautions d’utilisation de l’huile d’onagre

Comme avec toutes les huiles végétales, vous devez rester prudent. Par exemple, il est préférable de consulter votre médecin au préalable si vous souffrez de maladie mentale ou vasculaire sous-jacente. Notez aussi qu’un mélange d’huile d’onagre et de certains médicaments, comme les anticoagulants, les antidépresseurs et les antihypertenseurs, peut s’avérer particulièrement dangereux.

L’huile d’onagre est catégoriquement contre-indiquée chez les personnes souffrant d’épilepsie. Et en cas de préparation chirurgicale, il est préférable de stopper toute consommation d’huile d’onagre à l’avance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here