soupe au lait

Dans notre monde hyper stimulé, de nombreux troubles comportementaux apparaissent et se développent. L’attention sans cesse sollicitée de nos concitoyens aboutit à certaines formes de traits de caractère qui, s’ils ne sont pas toujours pathologiques, peuvent tout de même impacter négativement la vie de celui qui les possède. Parfois, ils peuvent même être bénéfiques quand ils sont conscientisés, car plus maîtrisés par la personne et donc plus faciles à vivre.

Beaucoup de comportements sont qualifiés d’impulsifs. Mais une question demeure : pourquoi une personne est-elle impulsive et pas une autre ? La réponse à cette question trouve ses origines dans différentes disciplines. Il est facile de repérer des comportements impulsifs, beaucoup plus de les éliminer, encore plus de connaître leur origine particulière. Génétique, mode de vie et aléas du parcours forment en général le terrain fertile à l’impulsivité. Détaillons ces origines.

Description de l’impulsivité

Avant de se demander pourquoi une personne est-elle impulsive, il convient de bien définir ce que l’on entend par impulsivité. Elle est avant tout un trait de caractère, aisément repérable par des schémas comportementaux. Une personne impulsive montre toujours des comportements directs, qu’elle produit sans penser aux conséquences de ses actes. Certains spécialistes l’associent à la prise de risque, une prise de décision rapide et un manque de planification mentale.

D’autres ajoutent trois critères supplémentaires pour définir l’impulsivité. Le manque de persévérance serait la conséquence de la difficulté à se focaliser sur une tâche. L’absence de préméditation qui serait liée à l’incapacité de prendre en compte des situations analogues passées dans la prise de décision. Enfin, la recherche de sensations serait également l’un des paramètres fondamentaux qui expliquerait le besoins des impulsifs à répondre vite à un stimulus.

achat impulsif

Des signes cliniques de l’impulsivité

Une personne est-elle impulsive à cause de troubles psychiatriques ? La réponse à cette question peut être oui dans le cas de troubles typiques de notre époque. L’impulsivité est en effet partie prenante des troubles de l’attention, des troubles de la personnalité borderline ou encore des troubles bipolaires. Mais l’impulsivité peut aussi être le résultat d’un traumatisme crânien, de stress chronique, d’une maladie neurodégénérative ou encore d’infections virales et bactériennes.

Des études ont également établi un lien entre des anomalies du cortex orbitofrontal ou des traumatismes du gyrus frontal inférieur et les troubles comportementaux caractéristiques de l’impulsivité. Le jeu pathologique, la pyromanie et la trichotillomanie ont également une part importante d’impulsivité dans les schémas comportementaux qui définissent ces types de troubles.

Pourquoi une personne est-elle impulsive ?

A la question, pourquoi une personne est-elle impulsive, il existe donc une infinité de réponses. Certaines personnes sont génétiquement déterminées par un manque ou une absence dans le code génétique qui conduira à des anomalies structurels de leur cerveau et donc à l’impulsivité. D’autres le deviendront suite à des accidents physiques, des maladies infectieuses et parfois même suite à l’exposition à des composants chimiques par exemple.

L’impulsivité peut aussi être le résultat de comportements alimentaires non adaptés. Certaines études tendent en effet à prouver que la consommation compulsive et excessive de nourriture peut mener à des comportements impulsifs. Enfin, des raisons externes peuvent aussi plonger les individus dans des cercles vicieux. On pense notamment à l’achat impulsif, qui serait lié à l’omniprésence de la publicité et la peur, largement partagée, de manquer une opportunité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here