podiatre

Un podiatre est un spécialiste du pied. Il est impliqué dans la pratique des soins de santé, le traitement des troubles de la peau ou des ongles, la correction des troubles de la marche. Pédicure – La podologie est une spécialité paramédicale qui traite les affections des pieds et des ongles.

Un podologue travaille dans différents établissements médicaux mais peut aussi intervenir à domicile pour prodiguer des soins à ses patients. Alors, quand devriez-vous consulter un podiatre? Nous vous en dirons plus.

C’est quoi un podologue ?

Un podiatre est un professionnel de la santé spécialisé dans les troubles du pied. Elle intervient dans le diagnostic et le traitement des lésions cutanées ou unguéales (ongle). Cependant, les podiatres soulignent qu’il faut différencier les soins de pédicure (cors, ongles incarnés, verrues, callosités, etc.), les soins de pédicure et la fabrication d’orthèses destinées à aider à corriger certaines déformations et lésions, la fabrication de semelles pour compenser pour obstacle statique.

Quelle est la différence avec un podologue ?

Non. Il est clairement indiqué qu’aujourd’hui « la Podologie n’a qu’un seul diplôme national. C’est bien la même profession ». Bien sûr, à ne pas confondre avec les esthéticiennes qui peuvent faire des pédicures (pas des soins) à l’institut et qui ont une formation non médicale. Un podologue n’est pas médecin, mais certains peuvent être formés en podologie (rhumatologue, orthopédiste, médecin du sport, etc.), n’hésitez pas à contacter votre pédicure podologue Paris 17.

Quand consulter un podiatre ?

Podiatres – Les podiatres servent des patients de tous âges, des enfants aux personnes âgées. Il peut également intervenir auprès de sportifs de haut niveau ou de personnes en situation de handicap. De nombreuses affections et symptômes peuvent amener à consulter un podiatre : hyperkératose (cors, callosités), verrues plantaires, hallux valgus, ongles incarnés, troubles de la sudation. Un podiatre est qualifié pour détecter les lombalgies ou autres pathologies articulaires si des troubles de la marche ou de l’équilibre sont présents. Il joue également un rôle dans le suivi des patients atteints de diabète ou d’artérite pour la prévention ou le traitement.

La mission d’un podologue

Un podologue (ou podiatre – podiatre) est un spécialiste du pied. Il s’occupe de patients souffrant de pieds et d’ongles blessés. Il effectue des tâches préventives et curatives. En effet, grâce à l’éducation thérapeutique, il étudie la posture de ses patients et les conseille pour réduire le risque de développer des lésions.

Les podiatres interviennent également dans le traitement des troubles du pied et accompagnent les patients présentant des troubles de la statique. Dans le cadre de sa mission, il a traité de nombreuses affections des pieds telles que :

  • Cors et callosités
  • Ongles incarnés
  • Infection fongique
  • Verrues plantaires
  • Hallux valgus
  • Arche affaissée

Le médecin accompagne également les patients atteints de maladies chroniques (diabète, polyarthrite, arthrose) pour agir et prévenir les complications pouvant affecter les pieds du patient. Il est également autorisé à prescrire certains traitements, tels que des médicaments topiques ou des pansements. Les podiatres sont également autorisés à prescrire et à fabriquer des appareils podiatriques (semelles orthopédiques, prothèses et orthèses plantaires, etc.).

consulter un podiatre

Pédicure – L’entraînement du podiatre

Ce professionnel de la santé peut exercer dans différents contextes médicaux. Sous surveillance hospitalière et médicale, ils traitent les troubles du pied chez les patients hospitalisés. En effet, des pieds en bonne santé contribuent à favoriser l’autonomie des habitants (maintien et équilibre, activité physique douce, etc.). Un podiatre peut également accueillir ses patients dans son cabinet privé ou intervenir directement au domicile d’un patient qui ne peut se déplacer.

Consulter un podologue librement

Un grand pourcentage de podiatres-podologues ont la libre circulation. Face à des lésions cutanées, des ongles abîmés ou des douleurs inexpliquées, un podologue peut vous voir et évaluer votre état de prise en charge. Il procédera à un examen clinique (aspect, douleur, équilibre) et vous apportera les soins nécessaires. Certaines affections, même bénignes, peuvent être particulièrement désagréables, voire douloureuses. Ainsi, dès que vos pieds et vos ongles vous font mal, vous pouvez tout de suite prendre rendez-vous avec un podiatre.

Que se passe-t-il pendant la consultation ?

En insistant sur l’importance de l’examen : « C’est une étape très importante dans la compréhension de l’état de santé du patient, puisque de nombreuses maladies générales peuvent affecter l’état des pieds : maladies neurologiques, dermatoses, rhumatismes, artérite, diabète », poursuivit auparavant : « Après l’interrogatoire, le pied et la statique ont été examinés par le podologue pour éliminer d’éventuelles affections avant le début du traitement. »

La communication est aussi importante, explique le professionnel : « On veut rassurer l’autre, le rassurer devant l’instrument, puis l’installer confortablement. Trop de patients s’automédiquent et n’ont pas de bonnes habitudes. Donc après le traitement, Il s’agit de leur donner des conseils sur le port des bonnes chaussures, mais aussi de prendre le temps de diffuser les mesures et les conseils d’éducation au traitement pour une bonne surveillance et une bonne hygiène des pieds. »

Préparer sa visite chez un podiatre

Le podologue rappelle qu’il est important de « s’assurer de l’hygiène des pieds en effectuant un lavage rigoureux avant de se rendre en consultation ».

Consulter un podiatre : quel est le prix ? Quel est le remboursement ? Avez-vous besoin d’une ordonnance pour le voir ?

Une consultation chez un podologue coûte en moyenne 35 euros. Consulter un podiatre ne nécessite pas d’ordonnance. La sécurité sociale ne couvre que les personnes atteintes de diabète de grades 2 et 3 car elles présentent un risque élevé de blessures aux pieds. Les podiatres peuvent se déplacer au domicile des patients à mobilité réduite.

Certains soins de pédicure, comme les ongles incarnés, ne sont remboursés par l’Assurance-maladie que pour environ 1 €, et uniquement sur prescription médicale, mais peuvent bénéficier d’un remboursement complémentaire auprès des mutuelles.

La base de remboursement par l’assurance maladie des orthèses plantaires prescrites par un médecin (semelles orthopédiques) varie selon la pointure. Le taux de remboursement de ce tarif de base est de 60 %, le reste étant à la charge de la mutuelle. Bon à savoir : Les podologues et podologues organisent chaque année des journées de sensibilisation à la santé du pied : une centaine de sites proposent des consultations gratuites.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here