Vous êtes ici : Bien et Bio » Le Bio en général » L’art du thé : un voyage dans les saveurs

L’art du thé : un voyage dans les saveurs

0 commentaire

art du théL’art du thé est une source de plaisir partagée partout dans le monde. En effet, le thé est la seconde boisson la plus consommée, après l’eau et avant le café. Et partout, la façon de préparer et de boire le thé est différente : à chaque zone géographique son propre art du thé.

Le thé est composé de feuilles de théier, petit arbuste qui pousse dans de nombreuses parties du monde, mais avec des particularités qui permettront, ensuite, d’obtenir des breuvages variés.

Outre la nature des arbustes et les conditions de sa croissance, le paramètre qui permet de faire varier les types de thé est la façon dont les feuilles, une fois cueillies, sont préparées. Et particulièrement, l’oxydation qui leur est appliquée, qui va de 0% (pour les thés verts) à 100% (pour les thés pu-erh).

Les thés résultants de ces différents modes de traitement vont donc avoir des couleurs et des saveurs très différents. Leurs modes de préparation varieront en conséquence, et notamment la température d’infusion.

Un art du thé pluriel

Ainsi, pour vivre l’art du thé, il est important de connaître les modes de préparation de chacun.

Le thé vert est un thé assez fragile, qui doit être infusé entre 70°C et 90 °C.

Le thé noir est un thé moins fragile. Il peut être infusé dans une eau à température entre 80° et 95°C, soit une eau frémissante.

 

On parle à tord de thé rooïbos, ou « thé rouge ». En fait, le rooboïs n’est pas un thé, mais l’infusion des feuilles d’un arbuste d’Afrique du Sud de la famille des acacias. Ces feuilles peuvent être infusées à 100°C.

Vous l’aurez compris, pour profiter pleinement d’un bon thé, il est important d’utiliser une bouilloire à température réglable.

L’art du thé demande des accessoires adaptés

Pour préparer un thé dans les meilleures conditions, il est également important de choisir une théière adaptée. Pour cela, certains matériaux sont dits « sans mémoire » : ils ne conservent pas le goût ou l’odeur des thés qu’ils contiennent. C’est important pour varier les plaisirs du thé en profitant pleinement de chacun.

Les théières en fonte sont un incontournable. Leur principale qualité ? Elle conserve la chaleur pendant longtemps, parfois plusieurs heures. Pour éviter tout risque d’oxydation, il est important de choisir une théière en fonte dont l’intérieur est émaillé.

Les théières en verre sont également sans mémoire. Leur transparence permettent de bien vérifier la couleur prise par le thé selon son temps d’infusion.

Enfin, ne négligeons pas l’importance de faire infuser son thé dans une bouilloire équipée d’un filtre large plutôt que dans un sachet ou une petite pince à thé. Pour diffuser pleinement leurs arômes, les thés, et particulièrement les thés verts ou blancs, ont besoin que leurs feuilles s’ouvrent largement. Vous goûterez alors toute la différence entre un thé préparé dans les règles de l’art, et un thé servi sans attention dans des conditions inadaptées.


Partagez cet article !

https://www.bien-et-bio.info/art-du-the/

Lisez aussi ces autres articles !

Ecrit par Ann-Charlotte - Dernière mise à jour : le 25 décembre 2016

Thèmes associés :

Les commentaires :

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire
*Vous devez renseigner votre prénom.
*Vous devez renseigner votre adresse email ou celle-ci n'est pas valide.
*Votre URL n'est pas valide.
*Veuillez saisir un commentaire

(required)

(required)