Force est de constater que de plus en plus de personnes en France et dans le monde font le choix d’éliminer de leur régime alimentaire les produits animaux et leurs dérivés. Cela va bien au-delà de ce qui se passe dans l’assiette ! Car si vous évitez ces produits dans votre alimentation, alors pourquoi les accepter sur votre visage ?

Le nombre de personnes se mettant au régime végétalien ne cesse d’augmenter. Kesako ? Un régime végétalien bannit tout produit animal ou produit issu de l’exploitation animale – c’est-à-dire la viande mais aussi les produits laitiers, les œufs, le miel … Dans la vie de tous les jours, ces dérivés animaux sont partout, de la laine au cuir en passant par la cire d’abeille dans les baumes à lèvres, les graisses animales dans les fards crème ou les cochenilles en poudre dans les rouges à lèvre. Pas besoin d’être végétalien ni même végétarien pour trouver ça un peu dérangeant.

Une prise de conscience collective

Si ces produits sont là depuis si longtemps, que se passe-t-il alors dans la conscience collective pour que de nos jours la tendance soit au vegan tout puissant ? On le voit depuis des années déjà : la population est de plus en plus soucieuse de ce qui se trouve dans les produits de consommation, des aliments aux produits pour le bain, et jusqu’au maquillage. On se rend compte actuellement de la place que tient encore dans le monde l’exploitation et le test animal ! Forcément, ce sont des industries que les gens ne veulent pas forcément soutenir.

cosmétique vegan

Les marques jouent le jeu

Heureusement, de plus en plus de marques prennent conscience de cette tendance mais aussi de leur impact sur l’environnement et le bien-être animal. C’est une bonne chose aussi pour le consommateur, car les produits cosmétiques vegan se font désormais accessibles et tout aussi efficaces que leurs ancêtres.

On a longtemps pensé que ces cosmétiques étaient associés à ces marques marginales, aux textures terreuses, rustres – alors qu’on les trouve sur les étalages de nos boutiques préférées et qu’ils assurent tout autant que les grandes marques habituelles. Et à prix raisonnable (surtout que nombreuses promos type Groupon qui s’appliquent à ces marques « cruelty free ») ! Il n’y a qu’à voir les sélections de The Body Shop, Lush, la surprenante Urban Decay ou encore notre national Yves Rocher, dont les prix tout doux sont pourtant associés à 88% de produits vegan.

La cosmétique végétalienne a de l’avenir

Plus qu’une simple tendance parmi la population, il s’agit d’un réel intérêt pour la santé et le bien-être, oui, mais aussi pour les pratiques éthiques des compagnies. Puis, avec la place prédominante des réseaux sociaux, les marques ne trichent plus (on pense à la réaction face à certaines décisions de la marque Nars l’année dernière), et les consommateurs n’ont pas peur de faire leurs recherches, de prendre position et d’élever la voix.

On peut ainsi s’attendre à un développement encore plus important des marques vegan ou à gammes vegan, dans la lignée de Kat Von D, Barry M, ou de plus petites marques comme e.l.f ou la française Pachamamaï. Le marché de la beauté est en train de changer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here