plantes indoor

Plusieurs producteurs préfèrent désormais la culture à l’intérieur. Toutefois, bien qu’il s’agisse d’une excellente solution pour avoir des plantes à disposition, il faut préciser qu’il faudra en prendre soin et suivre des étapes bien définies. En passant par le choix de la plante et des points essentiels pour sa croissance, il faut avoir la main verte pour y arriver. Voici donc quelques conseils pour faire une culture des plantes en indoor.

Utiliser une serre connectée

Faire une culture des plantes en intérieur dans un environnement sans utiliser les produits phytosanitaires est ce qui définit exactement l’agriculture indoor. Pour cela, il est opportun de recourir à une serre connectée. Il s’agit d’un dispositif basé sur les technologies récentes et qui permet de faire pousser des végétaux. Entre autres, il permet de faire pousser des légumes et des fruits dans des espaces restreints. Quand il est installé au sol, il résiste à toutes les conditions météorologiques. De même, la serre connectée permet de réguler le taux d’humidité et la température. Ainsi, pour réussir une culture intérieure ou un indoor farming, la serre connectée est une solution à adopter.

Choisir les bonnes variétés

Bien que la culture intérieure soit une bonne idée, il faut noter qu’elle ne s’adapte pas à toutes les plantes. Ainsi, il est important de choisir les meilleures variétés selon l’espace disponible. Le plus important lors du choix est de privilégier les variétés résistantes et faciles à entretenir. Entre autres, il faudra éviter les hortensias, les tulipes, les violettes de Perse, les narcisses de papyracés et les lys de Pâques qui ne sont pas adaptés pour l’intérieur. En outre, il faudra déterminer l’apparence, notamment faire un choix entre les plantes à fleurs ou à feuilles.

la culture des plantes en indoor

Adapter le niveau d’humidité

Après ces différentes étapes, il convient à présent d’adapter le niveau d’humidité. Cela implique d’adapter l’arrosage en arrosant chaque espèce selon ses besoins. Il faut noter que si les plantes manquent d’eau, ses feuilles se dessècheront et elles bruleront. Il est donc primordial de connaître pour chaque type de plante les besoins. Certaines auront besoin d’un taux d’humidité élevé, d’autres par contre d’un taux moyen et certaines variétés d’un taux d’humidité bas. En négligeant cet aspect, cela peut provoquer des infections fongiques, de la pourriture et de la moisissure. Par ailleurs, il faut privilégier un environnement légèrement humide, lumineux et chaud.

Planter et nourrir les plantes

Une fois que vous avez trouvé l’environnement idéal pour la culture des plantes, vous pouvez les planter et les nourrir fréquemment. Pour cela, il faut en premier lieu mettre en place l’installation nécessaire comme un hangar qui peut s’étaler sur 100 mètres environ afin de répondre aux besoins de votre clientèle.

Selon les préférences, le hangar peut être étanche ou poreux. Il faut noter que les matières étanches sont prisées parce qu’elles retiennent l’humidité de telle sorte que les racines ne se sèchent pas vite. Les matières poreuses par contre absorbent une bonne partie de l’eau, ce qui peut provoquer le dessèchement des racines.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here