Saviez-vous que votre chambre à coucher peut affecter la qualité de votre repos ? Qu’il s’agisse de la température, de la lumière ou d’autres facteurs, les études scientifiques et les chercheurs spécialisés dans le domaine du sommeil ont constaté que nos environnements ont des effets réels et mesurables sur le sommeil.

Que vous souhaitiez simplement vous donner les meilleures bases pour vous reposer ou que vous cherchiez à surmonter vos problèmes de sommeil, l’optimisation de votre chambre à coucher peut vous aider à rêver plus facilement.

Voici 4 meilleures façons d’améliorer votre espace pour le sommeil, selon des experts en hygiène du sommeil et des études récentes.

Restez dans l’obscurité

Situé dans l’hypothalamus, le noyau suprachiasmatique contrôle votre horloge interne, en fonction des signaux lumineux reçus par les nerfs optiques de votre œil. Lorsque la lumière est détectée, elle retarde la libération de mélatonine, produit du cortisol et maintient votre température corporelle élevée, ce qui déclenche l’état d’éveil.

Dans votre chambre, essayez d’éteindre ou de couvrir toutes les lumières électroniques dont votre ordinateur portable sans os avant de vous coucher. Si vous avez peur de ne pas trouver le chemin de la salle de bain la nuit, une veilleuse ou une lampe sous le lit activée par le mouvement peut vous éclairer en cas de besoin sans perturber votre repos.

Rafraîchir l’atmosphère

Vous êtes-vous déjà senti trop chaud ou en sueur pour dormir ? Ce n’est pas dans votre tête; les températures plus chaudes affectent réellement la qualité du sommeil. Selon la plupart des experts du sommeil, la température optimale pour le repos se situe entre 60 et 72 degrés Fahrenheit.

Si vous ne voulez pas laisser la climatisation à fond toute la nuit, vous pouvez opter pour une solution plus écologique en installant un ventilateur de plafond, en utilisant un ventilateur électrique ou en ouvrant les fenêtres lorsque les températures nocturnes sont fraîches. Des coussins de matelas rafraîchissants et une literie plus légère peuvent également vous aider.

Bloquer les sons gênants

De la télévision aux voisins, en passant par les ronfleurs, de nombreux sons peuvent vous empêcher de vous endormir ou vous réveiller pendant la nuit. Les bruits peuvent également affecter les cycles de sommeil profond, même si vous ne vous souvenez pas de vous être réveillé.

Si vous vivez dans un environnement où le bruit est indépendant de votre volonté et que vous trouvez que cela nuit à votre repos, des bouchons d’oreille ou une machine à bruit blanc peuvent vous aider. Les bruits blancs ou les sons naturels apaisants atténuent le bruit de fond et peuvent faciliter l’endormissement – Pensez à les diffuser avec votre ordinateur portable sur mesure.

Bannissez la télévision

Même s’il peut être relaxant de s’installer dans son lit et de regarder ses émissions préférées, des recherches ont montré que les téléviseurs volent en fait le sommeil.

Le mouvement et le son maintiennent votre esprit stimulé, et la lumière empêche l’horloge interne de votre corps de réguler correctement le sommeil. Chez les nourrissons et les enfants, la télévision avant le coucher est également associée à plusieurs problèmes de sommeil, notamment la résistance au coucher et l’augmentation de l’anxiété.

Essayez de ne pas regarder la télévision en famille dans le salon, ou au moins d’éteindre le tube 30 à 60 minutes avant de vouloir dormir. Optez pour des activités moins stimulantes comme la lecture, un bain ou des étirements légers, qui sont plus propices au repos.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here