Outil indispensable pour les professionnels de santé, le tensiomètre permet de mesurer la tension artérielle d’un patient et ainsi de veiller à la bonne santé de celui-ci. Utilisé en milieu hospitalier, dans des cabinets généralistes, mais également par des particuliers, en automesure, le tensiomètre est un appareil médical désormais essentiel pour élaborer un diagnostic complet et précis pour déceler une pathologie. Voyons comment il s’utilise et quels sont les modèles présents sur le marché.

Tensiomètre : définition et utilisation

Un tensiomètre est un appareil médical permettant de mesurer la tension artérielle d’un individu. Pour les versions classiques, cet outil est composé de trois éléments : un brassard à positionner sur le bras du patient, un système de gonflage grâce à une poire et un écran de mesure appelé manomètre. Il existe par ailleurs d’autres modèles dont l’utilisation est plus aisée comme vous pouvez le voir sur notre site : https://www.securimed.fr/materiel-diagnostic/tensiometres. Il s’agit d’un outil particulièrement utile pour déceler certaines pathologies ou des maladies cardio-vasculaires. Plus précisément, il permet d’effectuer un véritable suivi pour les patients souffrant d’hypertension. L’utilisation d’un tensiomètre se fait principalement dans un espace médicalisé (hôpitaux, chez votre médecin généraliste, cardiologue…), mais cet appareil peut également être utilisé directement chez un particulier. L’automesure est une excellente solution, notamment pour les patients à risque dont la prise de mesure de la tension doit être régulière.

Quels sont les différents types de tensiomètres ?

Il existe désormais plusieurs types de tensiomètres. Certains modèles sont plus faciles à utiliser que d’autres. On pourra retenir deux catégories différentes : les tensiomètres manuels et les tensiomètres électroniques ou automatiques.

Les tensiomètres manuels

Les tensiomètres manuels sont réservés aux professionnels de santé à cause de leurs difficultés d’utilisation. En effet, afin de mesurer correctement la tension artérielle avec cet outil, le médecin doit utiliser un stéthoscope en complément pour définir le rythme des battements du cœur via l’artère du bras. Il est par ailleurs indispensable d’avoir certaines connaissances pour pouvoir lire correctement les données sur le manomètre au risque de faire une mauvaise interprétation des résultats. Les tensiomètres manuels peuvent être divisés en deux sous-catégories : le tensiomètre manopoire et le tensiomètre manobrassard. La différence entre les deux est très subtile. En effet, elle concerne seulement le lieu de positionnement du manomètre. Pour le tensiomètre manopoire, le cadran est disposé sur la poire et pour le tensiomètre manobrassard, le cadran est positionné sur le bras. Il s’agit là uniquement d’une question de confort pour la personne qui l’utilise.

Les tensiomètres électroniques

Très simples d’utilisation, les tensiomètres électroniques (ou automatiques) sont souvent utilisés par des patients à domicile pour surveiller leur tension artérielle de façon régulière. En effet, il n’est pas nécessaire d’avoir des connaissances médicales pour se servir de ce dispositif. Le système est entièrement automatisé, permettant au brassard de se gonfler et de se dégonfler de manière autonome. Il est impossible de faire une mauvaise manipulation au cours du processus de mesure. De plus, cette technique garantit une justesse dans les résultats. Ceux-ci s’affichent directement sur l’écran du boîtier. Les tensiomètres électroniques se positionnent au niveau du bras ou du poignet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here