Certes, la décision n’a pas été facile, mais vous avez enfin décidé d’arrêter avec la consommation du tabac. Après avoir effectué de nombreuses recherches sur le sujet, vous vous retrouvez dans l’embarras du choix concernant la méthode de sevrage à adopter.

En effet, certaines techniques semblent plus efficaces que d’autres, et vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté. Dans cet article, découvrez les meilleures méthodes pour sortir définitivement de la dépendance au tabagisme.

Le laser antitabac

Encore connue sous le nom de lasérothérapie, la technique du laser pour arrêter la consommation du tabac se fait par des professionnels avisés. Ceux-ci se servent d’un faisceau de laser très concentré, pour inspecter les pavillons au niveau des deux oreilles.

Bien que semblable à une pratique d’acupuncture, la méthode du laser antitabac ne requiert pas l’usage d’aiguilles. Grâce à cette thérapie anti tabagique, vous surmonterez le manque de nicotine sans douleur. De plus, vous serez épargné des crises d’anxiété, de diverses frustrations et trouble du sommeil.

C’est un traitement qui permet de maximiser les chances de réussite du sevrage, en un bref délai, et sans effets secondaires. Si vous êtes intéressés par la technique du laser antitabac, contactez le centre Tabac Stop center 92 à Paris.

L’hypnose

C’est une méthode qui attire de plus en plus de fumeurs décidés à stopper leur dépendance à la cigarette. Très différente de l’hypnose pratiquée lors des spectacles, cette méthode a pour but de modifier tous les liens qui existent entre le fumeur et le tabac. Pour cela, les thérapeutes se basent sur les croyances ou rituels évoqués par le patient. Le mécanisme utilisé est alors appelé celui de la suggestion.

De façon pratique, l’hypnose utilisée dans le but d’un sevrage tabagique agit à deux niveaux : sur le plan comportemental et émotionnel. Dans le premier cas, l’hypnotiseur doit parvenir à faire comprendre au fumeur qu’il existe plusieurs autres moyens sains de déstresser. En général, des résultats positifs s’observent dans un délai relativement court.

En revanche, si les causes de la dépendance sont d’ordre émotionnel, il faudra faire preuve d’un peu plus de patience. En effet, dans ce cas le fumeur pense se forger une certaine identité grâce à la consommation du tabac. Pour que le sevrage soit effectif, il importe donc de reconstruire son identité en excluant la cigarette.

Un traitement médicamenteux au Champix

C’est en 2007 que la commercialisation du Champix a été lancée. Le but était de donner un véritable coup de pouce aux fumeurs ayant une forte dépendance, mais désireux d’arrêter définitivement la consommation du tabac.

Le traitement doit être fait sous surveillance médicale, avec un plan d’arrêt bien élaboré. Par conséquent, le produit n’est livré qu’en pharmacie et sur présentation d’une ordonnance médicale.

Pendant ce traitement, le médecin traitant ou le tabacologue aura également pour mission d’apporter un incontestable soutien à son patient. Selon les résultats obtenus, l’arrêt de la prise du Champix peut se faire au bout de 12 semaines. Toutefois, en cas de besoin, le soignant peut allonger la période de cure ou opter pour un arrêt progressif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here