combattre mouche

La mouche du terreau est l’un des ennemis les plus virulents des plantes. D’une apparence inoffensive, cet insecte, qui scientifiquement se nomme le sciaride, est en mesure de cause des dégâts considérables sur des jeunes plantes et les semis. Que faire face à une invasion des mouches du terreau ? Quelle méthode de lutte est-elle efficace contre cet insecte ? Nous vous apportons des réponses à ces questions dans la suite de cet article.

Qu’est-ce qu’une mouche de terreau ?

La mouche du terreau est un petit insecte de la famille des diptères. Physiquement, la mouche du terreau a un corps noir avec des longues jambes.

Contrairement aux autres nuisibles qui se nourrissent plus des feuilles des plantes, les mouches du terreau se nourrissent particulièrement des racines des plantes et surtout celles des plantes d’intérieur.

En effet, ces deniers aiment vivre dans les substrats humides riches en humus. C’est dans ces substrats qu’ils pondent des œufs qui se transforment en larves. Les milieux constamment humides et chauds sont propices pour leur développement.

Généralement, ce sont les larves des terreaux qui sont responsables des dégâts constatés sur les plantes.

Il faut noter que parfois en achetant certains terreaux, ils sont déjà infestés par ces derniers. Ainsi, pour acheter les terreaux, faites attention à ceux qui ne sont pas bien emballés.

Les larves des mouches de terreau sont des petits vers blancs issus des œufs pondus par ces derniers. A cause d’une expérience de vie très courte qui le plus souvent n’excède pas une semaine, les mouches de terreau s’accouplent très vite après leur émergence.

Après l’accouplement s’ensuit la ponte des œufs qui peut donner de 50 à 300 œufs. Généralement, les femelles qui sont attirées par des endroits humides viennent déposer leurs œufs dans le terreau.

Six semaines après la ponte, les œufs éclosent et donnent naissance aux petits vers blancs. Ces derniers survivent en se nourrissant des jeunes poussent des plantes.

Outre les plantes d’intérieur, les larves des mouches du terreau se nourrissent aussi d’autres espèces de plantes. L’attaque de ces larves pose des problèmes énormes à la croissance et eux rendement des plantes dans le cas des plantes fruitiers ou des tubercules.

En effet, lorsque les racines de ces derniers sont détruites, elles ne parviennent plus à se nourrir. Cela leur emmènent à flétrir et à ralentir leur croissance. Dans les cas les plus extrêmes, il peut arriver que la plante finisse par périr.

Dans d’autres cas, ces insectes laissent plutôt des blessures sur la plante. Lesquelles blessures constituent une porte d’entrée aux bactéries et aux champignons qui sont des vecteurs des maladies. Les maladies introduites dans les plantes par la voie de ces blessures peuvent la faire périr.

mouche de terreau

Comment combattre les mouches de terreau ?

Les méthodes préventives

La lutte contre les mouches du terreau doit commencer par les mesures préventives.

Comme nous l’avions mentionné dans la précédente partie, les mouches du terreau aiment vivre dans des endroits chauds et humides. Ainsi, pour prévenir une invasion de ces derniers, il faut créer un cadre de vie qui ne favorise pas leur développement.

Pour cela, adopter des habitudes strictes d’arrosage. Ceci dit, vous devez atteindre que le terreau se sèche complètement entre deux arrosages.

Si l’eau stagne souvent sur la partie superficielle de votre terreau, prenez la peine de l’évacuer le plus rapidement possible. Cela empêcherait les mouches du terreau d’y pondre des œufs. .

Dissuader ces insectes de poser leurs œufs sur votre terreau en y déposant des pierres ou du sable.

Voici d’autres mesures préventives que vous pouvez appliquer pour empêcher une invasion des nuisibles du terreau.

  • Après l’achat du terreau, stérilisez-le avant de l’utiliser. Vous pouvez le faire juste en quelques minutes au micro-onde ;
  • Utilisez les engrais organiques bien compostés ;
  • Evitez d’utiliser les fumiers frais sur les cultures ;
  • Pour les plantes des jardins ou des potagers, veillez à ce qu’il y ait un bon espacement entre elles. Avec une bonne circulation d’aire, cela fera à ce que le terreau soit régulièrement sec ;
  • Evitez de jeter les peluches des fruits ou des tubercules sur votre terreau. En effet, cela créera un milieu favorable pour le développement des champignons dont se nourrissent les mouches des terreaux ;
  • Veillez à ce que votre terreau soit régulièrement débarrassé des feuilles mortes et de toute autre matière organique qui peut favoriser une prolifération des sciarides.

Utiliser les pièges à mouches

Une autre méthode qui n’est pas très appréciée d’un point de vue esthétique consiste à utiliser des pièges à mouche pour capturer les mouches du terreau. Cette méthode consiste à remplir une soucoupe ou un bol, d’eau et de miel. Ensuite, vous posez votre mélange auprès des plantes infestées par ces derniers.

Attirés par le goût du miel, les sciarides vont se noyer en cherchant à le consommer.

Les pièges à glu sont également efficaces pour retenir les mouches du terreau. Tout comme notre solution de mélange d’eau et de miel, placez les pièges à glu près des pots de vos plantes. En venant pondre leurs œufs sur le terreau de la plante, ces derniers y seront piégés.

Il est à noter que l’utilisation des pièges à sciaride sera contre productive si votre terreau est déjà colonisé. Alors, si vous désirez vraiment bénéficier de leurs potentiels, placer les avant la première colonisation de ces bestioles.

Eviter les méthodes de lutte chimique

Bien qu’il soit possible d’utiliser les produits chimiques pour combattre ces insectes nuisibles, malheureusement, il n’existe pas de produits chimiques spécifiquement conçus pour lutter contre ces nuisibles.

Loin de là, l’utilisation des produits chimiques est à proscrire dans le cadre de la lutte contre les parasites des plantes. Ceci à cause de leur impact néfaste sur l’environnement et sur la santé de l’Homme.

Utiliser les remèdes faits maison pour combattre les mouches du terreau

Parmi les remèdes maisons les plus efficaces pour lutter contre les mouches du terreau, vous pouvez opter pour l’utilisation de l’huile de neems, du vinaigre, du savon noir, du thé noir, de la cannelle, de l’huile essentielle de la citronnelle, du citron et du clou de girofle.

1. Utiliser l’huile de neems

L’efficacité de l’huile de neems dans la lutte contre les sciarides n’est plus à prouver. Ce dernier agit sur le système nerveux de ces bestioles. C’est ainsi qu’elle les paralyse et les empêche de pondre.

Pour obtenir des meilleurs résultats avec ce produit, vous devez assécher complètement le terreau. Par la suite, mélangez votre huile avec de l’eau pour arroser la plante. Quatre jours après l’arrosage, le temps qui a permis au terreau de se sécher entièrement, vous pouvez encore arroser pour une seconde fois.

2. Piège à base du vinaigre et du vin

Tout comme le miel et de l’eau, vous pouvez aussi concevoir un piège à mouche de terreau à base du vin ou du vinaigre. En effet, les sciarides sont attirés par le vin et le vinaigre. Ainsi, en mettant l’un de ces liquides dans une soucoupe, vous pouvez les positionner auprès de votre plante pour attirer et piéger leur ennemie.

3. Utiliser le savon noir

En réalité, le savon noir ne tue pas les mouches du terreau. Le fait de le pulvériser sur la plante contribue à rendre le milieu incommodant. Ainsi, il devient difficile pour ces moucherons de s’y installer pour pondre leurs œufs.

Pour utiliser le savon noir contre les sciarides, vous pouvez prendre une solution liquide et la mélanger avec un peu de l’eau pour le pulvériser sur les plantes.

4. Faire fuir les mouches du terreau avec la cannelle

Faites une infusion parfumée à base de la cannelle, laissez-la bien refroidie et pulvérisez là sur votre plante. Pour ce faire, vous allez mélanger deux cuillères à soupe de cannelle avec un litre d’eau.

La forte odeur de la cannelle à une action répulsive sur les mouches du terreau.

5. Repousser les sciarides avec de l’huile essentielle de la citronnelle

Tout comme la cannelle, l’odeur de la citronnelle met à mal les mouches du terreau. Pour les combattre avec ce produit, il suffit d’imbiber un morceau de coton avec une bonne quantité et de le déposer à la surface du terreau. A leur approche, la simple odeur de cette huile les fera fuir.

6. Mélange du citron et du clou de girofle

Contrairement au sucre, au vinaigre, au vin et au miel dont les mouches en raffolent, elles sont plutôt distantes à la présence du citron. Lorsque vous associer le citron au clou de girofle qui naturellement à une action répulsive sur les mouches, vous créer un duo magique pour leur faire fuir.

7. Ajouter du thé noir à votre terreau

Etant donné que les sciarides n’apprécient pas l’odeur du thé noir, vous pouvez le mélanger au terreau pour les faire fuir. Pour ce faire, vous devez mélanger du thé noir à votre eau d’arrosage pour arroser votre plante.

Outre les méthodes énumérées ci-dessus pour lutter contre les sciarides, il est également possible de s’en débarrasser par les méthodes de lutte biologique. Beaucoup appréciées pour son efficacité, la lutte biologique est aussi sans effet sur la biodiversité et l’environnement.

Elle consiste à utiliser certains organismes vivants pour combattre les nuisibles des potagers et des plantes décoratives. Parmi les méthodes de lutte indiquées pour combattre les mouches du terreau, l’utilisation des nématodes semble être l’une des plus efficaces.

Qu’est-ce qu’un Nématode ?

Le terme nématode désigne un ensemble de vers ronds qui présentent des similitudes sur leur morphologie et sur leur anatomie. Comptés parmi les espèces les plus nombreuses du monde, de nos jours, on en dénombre plus de 20 000 espèces recensées dans le monde entier.

Toutefois, il faut noter que les nématodes diffèrent les uns des autres en fonction de leur mode de vie. C’est ainsi qu’on distingue les nématodes parasites et les nématodes qui sont utilisés comme insecte utile dans la lutte biologique.

Parmi les espèces parasites des nématodes, on trouve certaines qui vivent sur les plantes, d’autres qui ont colonisé les animaux et d’autres qui vivent en forme libre dans le sol, dans l’eau, et même dans la croûte terrestre.

Néanmoins, l’espèce de nématode qui nous intéresse ici est celui qui est utilisé dans la lutte biologique. Les nématodes utilisés dans la lutte biologique sont nommés nématodes entomophages.

Ces derniers agissent d’avantages sous forme de larve et se nourrissent particulièrement des insectes comme la mouche du terreau.

Etant donné qu’ils sont trop petits, et même invisible à l’œil nu à l’état de larve, l’on s’interroge à savoir comment font-ils pour consommer leur proie.

En effet, les larves des nématodes colonisent leur proie en les pénétrant par les orifices. Une fois dans l’organisme de ces derniers, ils libèrent une sorte de bactérie qui paralyse et tue sa proie dans les 24 à 48 heures qui suivent.

Après avoir tué leur proie, ils se nourrissent des tissus du cadavre. 7 à 8 jours après, ils sortent du cadavre pour aller à la recherche d’une nouvelle proie.

Comme nous le disions précédemment, les larves des nématodes se nourrissent des larves des insectes telles que les larves des mouches du terreau, celle des tipules, et d’autres espèces telles que la limace et les charançons.

Utiliser les Nématodes Stenema pour combattre les mouches de terreau

Les larves des nématodes utilisées pour combattre les nuisibles comme les mouches des terreaux se vendent sous forme de petit sachet. Ledit sachet contenant les nématodes est souvent mélangé à l’eau pour pulvériser les plantes.

Parmi les nématodes vendus dans les commerces, le Nématodes Stenema est l’un des produits le plus apprécié par les jardiniers.

Le nématode Stenema est un produit qui contient une espèce de nématode vivant nommée Steinernema Feltiae. Utilisés sur les plantes, ils paralysent les larves des mouches du terreau. C’est ainsi qu’ils leurs empêchent de se multiplier.

Ce produit, dont une faible dose peut vous permettre de traiter une grande quantité de terreau, soit environ 500 litres pour un sachet, possède de nombreux avantages. Parmi ceux-ci, on note :

  • Son efficacité. En effet, le Nématode Stenema offre de bien meilleurs résultats que les produits chimiques ;
  • Sa disponibilité durant toute l’année ;
  • Il est sans odeur ;
  • Sans danger pour les animaux et les êtres humains ;
  • Sans effet négatif sur les plantes ;
  • Et il est 100 % naturel.

L’efficacité du Nématode Stenema dépend du stade d’invasion des mouches du terreau. Ainsi, si ces derniers sont encore à leur début, un petit traitement suffira pour les anéantir. Dans les cas où l’invasion a déjà évolué, cela prendra du temps pour venir à bout de ces derniers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here