Parfois obligatoires, les assurances ont pour but de couvrir les dommages causés aux tierces personnes par le détenteur d’une police d’assurance. Elles permettent donc de bénéficier d’un soutien après la survenance d’un événement et protègent aussi bien les personnes que les animaux. Tour d’horizon sur leur fonctionnement dans cet article.

Qu’est-ce qu’une assurance ?

Une assurance peut être comprise comme un contrat permettant à un assuré d’indemniser les victimes d’un fait relevant de sa responsabilité. Il ne peut bénéficier d’une telle protection qu’après avoir versé des cotisations à sa compagnie d’assurance. Cette cotisation peut s’effectuer périodiquement et son montant diffère d’un assuré à un autre. En effet, ce montant peut avoir l’âge, l’expérience ou le risque comme éléments de détermination et reposer sur plusieurs sortes d’assurance.

Par ailleurs, notez que les assurances peuvent être classées en deux grandes catégories : les assurances de biens et les assurances de personnes.

Les assurances de biens sont celles portant sur les biens composant un patrimoine (maison, voiture…). Quant aux assurances de personnes, elles sont légion et permettent de couvrir de nombreux risques et événements. Elles peuvent comprendre l’Assurance hospitalisation, l’assurance décès ou encore l’assurance voyage. Il en est de même de l’assurance scolaire, de l’assurance santé et de bien d’autres couvertures.

assurance française

Le fonctionnement des assurances en France

En France, les assurances fonctionnent d’une manière relativement simple et sont matérialisées par la signature d’un contrat. Elles entrent en vigueur dès la conclusion de leurs contrats ou après l’écoulement d’un délai. De plus, leur prime dépend généralement des risques à couvrir et leur délai d’indemnisation varie d’un sinistre à un autre. Pour finir, elles peuvent être souscrites par plusieurs catégories de personnes et porter sur plusieurs types de risques.

Par ailleurs, ce fonctionnement n’est pas le même partout et peut différer d’un pays à un autre. Il diffère notamment de celui de la Belgique où l’âge limite des souscriptions exclut la plupart des retraités. Cela engendre d’énormes difficultés et expose ces personnes à de nombreux risques. Pour se prémunir contre de telles choses, il suffit de se renseigner suffisamment sur le système d’assurance ou de santé pratiqué dans les autres pays avant de les visiter ou de s’y installer.

Quelques conseils à l’égard des expatriés français vivant en Belgique

En tant qu’expatriés français vivant en Belgique, vous devez prendre un certain nombre de mesures pour ne pas être lésé par le système d’assurance belge. Ainsi, pour bénéficier par exemple d’une meilleure protection, il suffit de souscrire vos assurances auprès du leader du marché belge de l’assurance qu’est DKV. Qui plus est, ce prestataire peut vous aider à minimiser vos risques financiers et vous apporter plus de sérénité. De quoi vous permettre d’avoir un meilleur contrôle sur votre budget santé ou de ne pas affecter la totalité de votre pension à vos soins de santé.

D’autre part, réaliser des simulations en ligne avant de conclure un contrat d’assurance permet de dénicher les meilleures offres ainsi que les meilleures mutuelles hospitalisations. Cela amène donc à économiser quelques euros et à consacrer moins de temps aux recherches.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here